Accéder au contenu principal

Est-ce que, sans école, on doit suivre le programme scolaire ?


 Aucune loi ne vous impose de suivre le programme d'une classe donnée.

Il s'agit "d'amener l'enfant, à l'issue de la période de l'instruction obligatoire, à la maîtrise de l'ensemble des exigences du socle commun."
Depuis le nouveau décret, les objectifs des cycles (fin de CE2, fin de 6e et fin de 3e) sont également visés. Il ne s'agit cependant pas de maitriser ces objectifs : lors du contrôle, pour les âges équivalents CE2, 6e et 3e, les personnes en charge de celui-ci compareront les acquis des enfants aux objectifs de ces classes (vous pourrez découvrir ou retrouver ces objectifs ).

Textes législatifs :

Code de l'éducation article D131-12

 Article 1 :
« Art. D. 131-12.-L'acquisition des connaissances et compétences est progressive et continue dans chaque domaine de formation du socle commun de connaissances, de compétences et de culture et doit avoir pour objet d'amener l'enfant, à l'issue de la période de l'instruction obligatoire, à la maîtrise de l'ensemble des exigences du socle commun. La progression retenue doit être compatible avec l'âge de l'enfant et son état de santé, tout en tenant compte des choix éducatifs effectués et de l'organisation pédagogique propre à chaque établissement. »

 "Article 2
Art. R. 131-13. - Le contrôle de la maîtrise progressive de chacun des domaines du socle commun est fait au regard des objectifs de connaissances et de compétences attendues à la fin de chaque cycle d'enseignement de la scolarité obligatoire, en tenant compte des méthodes pédagogiques retenues par l'établissement ou par les personnes responsables des enfants qui reçoivent l'instruction dans la famille."

En clair aucune loi ne vous impose un programme quelconque.

Est-ce que c'est mieux de suivre le programme scolaire ?

Qu'est-ce qui est important pour vous ? 

Etre rassuré(e) ? Suivre le rythme de votre enfant ? Explorer d'autres chemins ? Comment pouvez-vous concilier plusieurs de vos besoins ?

Choix 1 : suivre le programme d'une classe

Si vous craignez de ne pas être à la hauteur, d'oublier quelque chose, vous serez tentés de coller aux programmes des classes d'âge. De nombreuses familles suivent ainsi plus ou moins les programmes pour se rassurer mais aussi si un retour prochain à l'école est prévu. Si c'est un besoin pour vous, ne culpabilisez pas : les programmes ne sont pas obligatoires, mais il n'est pas non plus obligatoire de faire autrement. 
Programme cycle 2 (CP à CE2) là.
Programmes cycles 3 (CM1 à 6e)  et 4 (5e à 3e) ici.

Cliquez sur les noms des blogs afin de découvrir des programmes détaillés: 
Dans ma trousse  propose un programme pour le CP.
Maikresse Zaza partage autour du CE1 et du CE2
Partage de la programmation 2016/2017 de Des yeux dans le dos pour un CM1/CM2.
Des cahiers ou manuels correspondant à l'année scolaire visée vous permettront également de connaître les programmes. Le niveau attendu n'est cependant pas tout à fait le même d'un manuel à l'autre. En effet bon nombre de notions sont revues d'une année à l'autre et les attentes peuvent être plus ou moins élevées selon l'éditeur ou le cours par correspondance choisi.

Un conseil : évitez l'enfermement dans un programme

   Si vous optez pour le programme scolaire, essayez cependant de ne pas vous inquiéter si votre enfant peine à le terminer ou bien si les centres d'intérêt (intérêt particulier en sciences, histoire, etc.) de votre enfant sont différents. Les programmes sont rarement bouclés à l'école et le très gros avantage de l'instruction en famille est de réellement placer l'enfant au coeur de son apprentissage, de choisir pour lui une instruction personnalisée. 

  Choix 2 :  suivre le programme dans certaines matières

Par exemple on peut suivre le programme en maths et français et suivre les intérêts du moment dans les autres matières.
Il est également possible de faire un choix différent : par exemple programme de maths et histoire, mais pas le programme de l'éducation nationale pour les autres matières, soit parce qu'on suit les intérêts et/ou le rythme de l'enfant, soit parce qu'on utilise un manuel plus ancien ou une autre pédagogie. 
Vous pouvez imaginer votre propre instruction en famille ou vous inspirer de la pédagogie  Charlotte Mason (lien), Montessori ou Steiner-Waldorf (lien).

  Choix 3 : ne pas suivre le programme scolaire

Dans ce cas, vous pouvez opter pour la réponse aux demandes de votre enfant ou bien proposer également, soit en imposant certaines propositions, soit sans imposer de proposition.
Ce choix suppose une véritable confiance en son enfant et en soi car il est souvent mal jugé car peu connu. En tant que parent, on ne sait pas toujours où on va, il est donc important d'apprendre à lâcher prise.

Dans un premier temps (ou plus longtemps), si ça vous rassure ou parce que vos enfants le demandent, vous pouvez même programmer certaines activités, voire proposer un planning avec de grandes lignes, quitte à ce que les projets changent à la dernière minute ! C'est le principe du libre-schooling. ☺

Un conseil : Attention tout de même avec la réforme du brevet, les épreuves ne portent plus uniquement sur l'année de 3e... Si le brevet, qui n'est pas obligatoire, est envisagé, vous pourriez avoir à en tenir compte (plus d'infos ici)

Alors programme ou pas ?

Vous pouvez donc vous détacher du programme scolaire. Il s'agira alors de choisir si vous souhaitez ou non établir votre propre programme.
Les parents débutants sont souvent rassurés par un programme, au moins dans les grandes lignes.
Avant de me lancer, j'avais établi environ 26 pages de programme ;), curieusement cette programmation un peu trop détaillée a terminé à la poubelle très rapidement aussi n'y consacrez pas trop de temps. ;)

Parmi les parents qui suivent un programme, certains se simplifient tout simplement la tâche en utilisant la trame des manuels ou supports choisis.

D'autres n'en font aucun ! Ils suivent les progrès et demandes de leurs enfants, au jour le jour.

 Quelques familles sans école


Si vous souhaitez aller plus loin, je vous propose de découvrir quelques emplois du temps ou non-emploi du temps non scos (clic sur les noms des blogs pour les découvrir):
Avenue reine Mathilde : Notre non-rentrée 2017 : notre programme et nos ressources (CP)
La vie autrement pour 3 enfants nés en 2007, 2009 et 2011 : "Voilà comment je m'organise"
L'an dernier, Lovely Creepy Nanny avait opté pour un emploi du temps niveau CP.
Les petits explorateurs : Mon année de CE1
Our little family : "Notre organisation planning pour cette année en IEF"
Ownschooler : "Notre non-emploi du temps pour la prochaine rentrée en IEF"

Merci d'avoir lu cet article et à bientôt ! 

 Découvrez tous les nouveaux billets en vous inscrivant à la newsletter située en haut à droite du blog: clic sur "S'inscrire". 


Découvrez mes livres sur l'instruction à domicile : 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Un parcours atypique et sans école : Oser être soi-même

Photo Pixabay

3 anciens enfants sans école dont le métier est tourné vers les autres, une jeune fille en devenir

Photo Pixabay
"Nous avons choisi l instruction en famille pour nos enfants depuis 1999. Ce ne fut pas un choix contre l'école mais POUR nos enfants.

L'aînée a une capacité en droit obtenue par correspondance, puis elle s'est inscrite en DUT Carrières juridiques qu'elle a obtenue, puis a passé le concours d'assistante sociale, elle est diplômée depuis plusieurs années et n'a cessé de travailler depuis. 

La seconde a passé le concours d'auxiliaire de puériculture, métier qu'elle rêvait d'exercer depuis ses dix ans. Elle l'a obtenu. 16 candidats admis sur plus de 350. La formation s'est très bien passée. Elle a travaillé trois ans au même endroit et y a signé un CDI il y a peu. 

Le troisième a un profil plus particulier. Il est moins axé sur les études. Après un service civique de dix mois dans un centre pour personnes handicapées, il a occupé un poste d'éducateur spé dans un centre pour enfants placés par la justice. Ça fai…

Groupes locaux sans école