Accéder au contenu principal

La loi a changé, mais l'instruction en famille reste l'instruction en famille !

Régulièrement des erreurs paraissent ici et là. Article pour faire le point au 3 février 2023 avec 3 temps : - Les raisons du changement législatif - Les modalités des contrôles - L'organisation Les raisons du changement législatif Ce matin, j'ai pu lire que ce serait en raison de contrôles négatifs trop fréquents. C'est faux. Les rapports de la DGESCO ( ici et là ) ont toujours établi le contraire avec une quasi totalité de contrôles positifs ! Quand on connaît en plus les attentes pour les familles sans école, on ne peut que douter d'une telle raison. Ainsi, parmi les excès de zèle, la semaine dernière encore, une maman s'inquiétait tant l'inspecteur était allé chercher la "petite bête". La fillette avait réussi tous les exercices demandés, il a regardé le cahier et s'est focalisé sur un "b" écrit "l" en début d'année.. pour une enfant de CP ! Heureusement, la majorité des contrôles se passent bien et les personnes en cha

Est-ce que, sans école, on doit suivre le programme scolaire ?


 Aucune loi ne vous impose de suivre le programme d'une classe donnée.

Il s'agit de

« Le droit de l'enfant à l'instruction a pour objet de lui garantir, d'une part, l'acquisition des instruments fondamentaux du savoir, des connaissances de base, des éléments de la culture générale et, selon les choix, de la formation professionnelle et technique et, d'autre part, l'éducation lui permettant de développer sa personnalité, son sens moral et son esprit critique d'élever son niveau de formation initiale et continue, de s'insérer dans la vie sociale et professionnelle, de partager les valeurs de la République et d'exercer sa citoyenneté. » (article L.131-1-1)


Depuis le décret de 2016, les objectifs des cycles (fin de CE2, fin de 6e et fin de 3e) sont également visés. Il ne s'agit cependant pas de maitriser ces objectifs : lors du contrôle, pour les âges équivalents CE2, 6e et 3e, les personnes en charge de celui-ci compareront les acquis des enfants aux objectifs de ces classes (vous pourrez découvrir ou retrouver ces objectifs ).

Textes législatifs (fichier complet de 10 pages avec décryptage ici)

Code de l'éducation article

"À cet effet, ce contrôle permet de s’assurer de l'acquisition progressive par l’enfant de chacun des domaines du socle commun de connaissances, de compétences et de culture défini à l’article L. 122-1-1 au regard des objectifs de connaissances et de compétences attendues à la fin de chaque cycle d’enseignement de la scolarité obligatoire. » (Article L.131-10 modifié, entre en vigueur en septembre 2019)

 « Art. R. 131-12. - Pour les enfants qui reçoivent l'instruction dans la famille ou dans les établissements d'enseignement privés hors contrat, l'acquisition des connaissances et des compétences est progressive et continue dans chaque domaine de formation du socle commun de connaissances, de compétences et de culture et doit avoir pour objet d'amener l'enfant, à l'issue de la période de l'instruction obligatoire, à la maîtrise de l'ensemble des exigences du socle commun.[…].»
Article R.131-13 « Le contrôle de la maîtrise progressive de chacun des domaines du socle commun est fait au regard des objectifs de connaissances et de compétences attendues à la fin de chaque cycle d'enseignement de la scolarité obligatoire        
En clair aucune loi ne vous impose un programme quelconque.
Seuls les objectifs des cycles (fin de GS, CE2, 6e et 3e) sont visés.

Est-ce que c'est mieux de suivre le programme scolaire ?

Qu'est-ce qui est important pour vous ? 

Etre rassuré(e) ? Suivre le rythme de votre enfant ? Explorer d'autres chemins ? Comment pouvez-vous concilier plusieurs de vos besoins ?

Choix 1 : suivre le programme d'une classe

Si vous craignez de ne pas être à la hauteur, d'oublier quelque chose, vous serez tentés de coller aux programmes des classes d'âge. De nombreuses familles suivent ainsi plus ou moins les programmes pour se rassurer mais aussi si un retour prochain à l'école est prévu. Si c'est un besoin pour vous, ne culpabilisez pas : les programmes ne sont pas obligatoires, mais il n'est pas non plus obligatoire de faire autrement. 
Programme cycle 2 (CP à CE2) là.
Programmes cycles 3 (CM1 à 6e)  et 4 (5e à 3e) ici.

Cliquez sur les noms des blogs afin de découvrir des programmes détaillés: 
Dans ma trousse  propose un programme pour le CP.
Maikresse Zaza partage autour du CE1 et du CE2
Partage de la programmation 2016/2017 de Des yeux dans le dos pour un CM1/CM2.
Des cahiers ou manuels correspondant à l'année scolaire visée vous permettront également de connaître les programmes. Le niveau attendu n'est cependant pas tout à fait le même d'un manuel à l'autre. En effet bon nombre de notions sont revues d'une année à l'autre et les attentes peuvent être plus ou moins élevées selon l'éditeur ou le cours par correspondance choisi.

Un conseil : évitez l'enfermement dans un programme

   Si vous optez pour le programme scolaire, essayez cependant de ne pas vous inquiéter si votre enfant peine à le terminer ou bien si les centres d'intérêt (intérêt particulier en sciences, histoire, etc.) de votre enfant sont différents. Les programmes sont rarement bouclés à l'école et le très gros avantage de l'instruction en famille est de réellement placer l'enfant au coeur de son apprentissage, de choisir pour lui une instruction personnalisée. 

  Choix 2 :  suivre le programme dans certaines matières

Par exemple on peut suivre le programme en maths et français et suivre les intérêts du moment dans les autres matières.
Il est également possible de faire un choix différent : par exemple programme de maths et histoire, mais pas le programme de l'éducation nationale pour les autres matières, soit parce qu'on suit les intérêts et/ou le rythme de l'enfant, soit parce qu'on utilise un manuel plus ancien ou une autre pédagogie. 
Vous pouvez imaginer votre propre instruction en famille ou vous inspirer de la pédagogie  Charlotte Mason (lien), Montessori ou Steiner-Waldorf (lien).

  Choix 3 : ne pas suivre le programme scolaire

Dans ce cas, vous pouvez opter pour la réponse aux demandes de votre enfant ou bien proposer également, soit en imposant certaines propositions, soit sans imposer de proposition.
Ce choix suppose une véritable confiance en son enfant et en soi car il est souvent mal jugé car peu connu. En tant que parent, on ne sait pas toujours où on va, il est donc important d'apprendre à lâcher prise.

Dans un premier temps (ou plus longtemps), si ça vous rassure ou parce que vos enfants le demandent, vous pouvez même programmer certaines activités, voire proposer un planning avec de grandes lignes, quitte à ce que les projets changent à la dernière minute ! C'est le principe du libre-schooling. ☺

Un conseil : Attention tout de même avec la réforme du brevet, les épreuves ne portent plus uniquement sur l'année de 3e... Si le brevet, qui n'est pas obligatoire, est envisagé, vous pourriez avoir à en tenir compte (plus d'infos ici)

Alors programme ou pas ?

Vous pouvez donc vous détacher du programme scolaire. Il s'agira alors de choisir si vous souhaitez ou non établir votre propre programme.
Les parents débutants sont souvent rassurés par un programme, au moins dans les grandes lignes.
Avant de me lancer, j'avais établi environ 26 pages de programme ;), curieusement cette programmation un peu trop détaillée a terminé à la poubelle très rapidement aussi n'y consacrez pas trop de temps. ;)

Parmi les parents qui suivent un programme, certains se simplifient tout simplement la tâche en utilisant la trame des manuels ou supports choisis.

D'autres n'en font aucun ! Ils suivent les progrès et demandes de leurs enfants, au jour le jour.

Il est également possible de suivre mes programmes alternatifs en cliquant ici

 
Vous cherchez des outils sur l'instruction en famille, cliquez ici pour télécharger gratuitement votre livret "10 clés pour réussir son instruction en famille", pour découvrir mes autres outils gratuits et mes supports pédagogiques
Découvrez les nouveaux billets en vous inscrivant à la newsletter située en haut à droite du blog : clic sur "S'inscrire".

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Instruction en famille / Ecole à la maison soumise à autorisation à compter de septembre 2022

Jusqu'à la fin de l'année scolaire 2021/22, l'instruction en famille est libre. Il suffit de réaliser plusieurs déclarations. Formalités à r etrouver ici . A compter de l'année scolaire 2022/23, l'instruction en famille sera soumise à autorisation et c'est dès à présent qu'il faut y penser ! Rappel : Instruction entre 3 et 16 ans "L'instruction est obligatoire pour chaque enfant dès l'âge de trois ans et jusqu'à l'âge de seize ans ." Article L.131-1 du code de l'éducation 8 situations : maladie de l'enfant empêchant la scolarisation handicap empêchant la scolarisation pratique sportive ou artistique intensive itinérance des personnes responsables éloignement géographique de tout établissement scolaire public  situation propre à l'enfant motivant le projet éducatif harcèlement scolaire enfants sans école en 2021/22 avec rapport positif Pour TOUS : Demande d'autorisation au directeur d'académie du département d

CNED réglementé

Les cours par correspondance du CNED peuvent être "libres" ou "réglementés". Contenu des cours Libres ou réglementés, les cours sont identiques. En version libre, on peut opter pour des cours à la carte (seulement certaines matières). Pour le CNED réglementé, l'ensemble des matières est suivi, un minimum de devoirs est imposé afin de valider l'année scolaire. CNED réglementé : Enfants scolarisés et non instruits en famille Dans la version libre, les inscrits sont considérés comme instruits en famille tandis que les enfants du CNED réglementé sont considérés comme scolarisés . Il est possible de bénéficier de l 'allocation de rentrée scolaire , ce n'est pas le cas pour le CNED libre. Des bulletins de notes sont délivrés et un conseil de classe valide le passage dans la classe supérieure des inscrits au CNED réglementé. Selon le ministère, environ 15 000 enfants de 6 à 16 ans (âge instruction obligatoire) étaient concernés en 2014/201

Décision Conseil d'Etat sur l'instruction en famille

Le 13 décembre 2022, le Conseil d'Etat a statué sur les décrets visant à préciser la demande d'autorisation désormais nécessaire pour les familles françaises.  Et sa décision est, pour moi, ainsi que pour de nombreuses familles un choc. En effet, sans surprise, ils ont validé des décrets visant : à imposer le bac pour la personne en charge de l'instruction (y compris pour des petits de 3 ans),  ils ont confirmé les délais (dossiers entre le 1er mars et le 31 mai alors que bien des familles ont besoin de déscolariser entre décembre et février... ) Pour ce dernier point, il serait cependant envisagé un peu plus de souplesse pour les situations en cours d'année. confirmé le dossier conséquent à réaliser en amont  Mais ils ont ajouté une condition : “Pour la mise en oeuvre de ces dispositions [...] au vu de la situation de l’enfant, quels sont les avantages et les inconvénients pour lui de son instruction, d’une part dans un établissement ou école d’enseignement, d’autre