Accéder au contenu principal

Articles

Des kits hebdomadaires

Lorsque je me suis lancée l'an dernier dans l'aventure entrepreneuriale, c'était bien entendu parce que j'aime apprendre, j'aime partager mes connaissances, parce que j'ai toujours souhaité une "instruction égalitaire pour tous".  C'était aussi pour protéger plus d'outils à la fois complets, ludiques et actifs aux familles sans école.
Au fil de l'année écoulée, grâce aux échanges avec nos abonnés, mes kits pédagogiques ont évolué et désormais, ce sont des kits hebdomadaires que je vous propose avec une possibilité d'abonnement ici(attention évolution du prix à la fin de la semaine) ou de sélection là.
Concernant les kits,
Vous aurez toujours : - une histoire illustrée qui permet d'apprendre sur le thème en cours - un thème central - des activités pluridisciplinaires dans tous les domaines - des activités ludiques et cependant complètes - une surprise
Vous aurez désormais : - un thème décliné chaque semaine avec six sous-thèmes - ce…
Articles récents

Témoignage de Manon, ancienne unschooleuse

Etude "Que deviennent les unschoolers ?" : La confiance facteur de réussite

Alors qu'un projet intitulé "Pour une école de la confiance" et prônant une méfiance accrue envers les familles sans école, alors que, selon des études statistiques réalisées lors de la journée Défense et Citoyenneté, plus de 11 % des jeunes de 16 à 25 ans lisent seulement un mot sur deux et que la compréhension est lecture est régulièrement faible, voire inexistante, je vous propose de découvrir les résultats d'une étude sur le unschooling réalisée par Peter Gray et Gina Riley (lien).

Cette étude a été lancée en mars 2013 sur Psychology today.
Elle s'adressait uniquement aux jeunes ayant grandi en unschooling, c'est-à-dire sans programme imposé, sans évaluations, mais avec un univers riche et un soutien parental proposé aux enfants.
Les jeunes devaient avoir plus de 18 ans et au moins deux années sans école durant leurs dernières années de lycée.

Si j'ai conscience que cette étude manque de fiabilité scientifique ( elle est basée sur le volontariat et d…

Lettre ouverte dans Contrepoints pour défendre la liberté d'apprendre autrement !

 Image Contrepoints
Hier, j'ai envoyé une lettre ouverte à Contrepoints afin d'expliquer pourquoi le projet de loi "Pour une école de la confiance" était problématique pour les familles sans école et ce matin, ils l'ont publiée, ici sur leur site ! Un grand merci pour leur confiance ! Il est rare que les journaux relaient les inquiétudes des familles sans école, c'est une formidable chance pour nous exprimer.

En voici le début :

"À Monsieur le Ministre de l’Éducation nationale,
À Mesdames et Messieurs les élus,
L’ensemble du projet “Pour une école de la confiance” compte vingt-cinq articles dont un article, l’article 5, qui concerne les enfants instruits en famille. C’est à ce propos que j’alerte.
Monsieur le Ministre, Mesdames et Messieurs les élus, vous souhaitez mieux organiser les contrôles des familles sans école afin de mieux repérer une éventuelle absence d’instruction ou des dérives radicalistes.
Or, le projet tel qu’il est présenté est inique, l…

La solitude de l'autisme : l'instruction en famille en soutien

Merci beaucoup à E. pour ce bouleversant témoignage reçu suite au partage de ma lettre ici, lettre pour réagir au projet de loi en cours.

"J'ai peur du projet de loi, peur que ma fille doive aller à l'école.
Quand elle y allait, elle pleurait tout le temps. A cette époque, on ne savait pas et d'ailleurs on a pas encore de diagnostic par le centre de l'autisme, juste un pré-diagnostic d'une psy libérale.

Notre fille est sûrement Asperger et précoce. Je croyais qu'on ne pouvait pas être les deux, mais si. C'est à cause de sa précocité qu'on a rien vu venir. Si elle était hypersensible, c'était à cause de la précocité. Et puis, elle parlait. Petite, elle avait même réussi à avoir une ou deux copines. Mais, à l'école, ça n'allait jamais. Elle pleurait parce qu'il y avait trop de bruit, parce que les enfants se disputaient, qu'on lui prenait ses affaires, qu'on lui volait son goûter, qu'on la bousculait et elle pleurait d…

Projet de loi "Contrôle de l'instruction en famille" : Réagir ou pas ? Comment ?

Depuis plusieurs jours, vous êtes nombreux à nous écrire, à nous poser des questions.
Pour moi, c'est une nouveauté, j'ai même reçu des messages d'autres pays européens ! C'est dire si la situation peut inquiéter à l'étranger également.

Alors je comprends votre inquiétude...
Certains me disent "ça me fait peur, je n'ai pas envie d'y penser"... Et je les comprends...
Certains me disent "il n'y a pas de risque".... ce n'est pas tout à fait vrai...
Certains me disent "mais à quoi ça sert de réagir ? ça n'arrête pas ! On se bat et ils recommencent"... Moi aussi, je comprends cette lassitude. A chaque fois, je pense que j'ai assez donné, que c'est mon dernier combat et à chaque fois, je plonge parce que, pour nous, l'instruction en famille a été une chance immense, un besoin nécessaire.

Aussi je vous propose de répondre à vos questions :
1- Y a-t-il un risque que l'instruction à domicile soit interdite ou…

La justice : ce sont les mêmes attentes pour tous ! (Instruction en famille)

La semaine dernière, j'évoquais avec vous le projet de loi sur l'instruction obligatoire dès 3 ans et les modalités de contrôle renforcées par ce texte.

Ce matin, je partageai un article sur ma page "Faire l'école à la maison", cet article écrit par Notre IEF au quotidien expliquait pourquoi elle appréhende le contrôle. En effet, un contrôle pédagogique est toujours quelque chose d'arbitraire. Si la personne est ouverte à l'instruction en famille, que l'enfant suit des méthodes scolaires et qu'il n'a pas de problème particulier, tout va très bien.
Dans le cas contraire, c'est la roulette russe.

La semaine dernière, je vous présentai les amendements que j'avais alors recensés et vous expliquai que le projet peut être liberticide car il entend ancrer les cycles scolaires sans évoquer la liberté pédagogique

Ce matin, j'aimerais également attirer votre attention et l'attention du grand public sur un point central: l'obligatio…

Projet de loi Instruction obligatoire à 3 ans + renforcement du contrôle de l'instruction en famille

Actuellement, un projet de loi pour une instruction obligatoire dès 3 ans est en cours de délibération.
A ce jour, l'instruction est donc toujours obligatoire à partir de 6 ans et pas avant ! 

Le projet est extrêmement liberticide pour les familles sans école puisque l'article L.131-10 serait modifié pour inclure les cycles du socle commun. 
Or aujourd'hui la liberté pédagogique est garantie par le décret qui précisait que les objectifs des cycles étaient à atteindre. Un changement de loi nécessitera un nouveau décret. Or quelle garantie avons-nous que la liberté pédagogique soit de nouveau actée dans celui-ci ? 
S'il y a précision dans l'article L.131-10, il apparait nécessaire que la liberté pédagogique y soit également précisée !

Les associations réagissent aussi je vous invite vivement à les encourager.  
N'hésitez pas également à écrire, contacter, rencontrer vos élus. Il n'est pas trop tard !  
Il est indispensable de rassurer.
Comme vous le verrez ci-dessou…

Les années passent, les amalgames, non

Cette semaine, en procédure accélérée, lecture du projet de loi à propos de l'instruction obligatoire dès 3 ans et des modalités de contrôle décidées unilatéralement par l'inspection académique (lien pour suivre cette procédure ici).

1999, circulaire rédigée par Ségolène Royal : "Trop souvent, ces enfants sont maintenus dans un état d'inculture, d'ignorance, ou pire encore, embrigadés, aliénés, maltraités."

Au fil des années, des échanges, on nous a assuré qu'il n'y avait plus de suspicion a priori.
Vingt ans plus tard et après de nombreux projets visant à interdire ou limiter l'instruction en famille en 2007, 2011, 2013, 2016 et 2018 :

2019 : "Nous constatons depuis plusieurs années un abus de l’usage de l’instruction à domicile, pour l’endoctrinement des enfants" (Propos de J.M. Blanquer diffusés ici).

Pour rappel, suite à 517 questionnaires complétés (lien), les trois principales raisons de l'instruction en famille sont :
Respecter…