Accéder au contenu principal

La loi a changé, mais l'instruction en famille reste l'instruction en famille !

Régulièrement des erreurs paraissent ici et là. Article pour faire le point au 3 février 2023 avec 3 temps : - Les raisons du changement législatif - Les modalités des contrôles - L'organisation Les raisons du changement législatif Ce matin, j'ai pu lire que ce serait en raison de contrôles négatifs trop fréquents. C'est faux. Les rapports de la DGESCO ( ici et là ) ont toujours établi le contraire avec une quasi totalité de contrôles positifs ! Quand on connaît en plus les attentes pour les familles sans école, on ne peut que douter d'une telle raison. Ainsi, parmi les excès de zèle, la semaine dernière encore, une maman s'inquiétait tant l'inspecteur était allé chercher la "petite bête". La fillette avait réussi tous les exercices demandés, il a regardé le cahier et s'est focalisé sur un "b" écrit "l" en début d'année.. pour une enfant de CP ! Heureusement, la majorité des contrôles se passent bien et les personnes en cha

Quel temps consacrer à IEF ?



Cette question est en réalité double :
1/ Combien de temps de préparation ? 
2/ Combien de temps d'instruction ?
Les réponses ci-dessous sont données à titre de réflexion, aucune famille n'est identique.

1/ Combien de temps de préparation ?

 Si vous avez opté pour des cours par correspondance, vous pourriez penser qu'il n'y aura aucun temps de préparation, ce n'est pourtant pas toujours vrai... Si votre enfant a des difficultés particulières ou tout simplement parce que le cours parfait n'existe pas, il faudra parfois plonger votre nez dans les cours en question et lui expliquer, un peu comme vous l'auriez fait s'il était scolarisé et face à une leçon non comprise.
Ceci dit, les cours par correspondance sont adaptés à un certain nombre d'enfants et parfois vous n'aurez même pas besoin de les lire avant. Régulièrement cependant ils auront besoin que vous leur signaliez qu'il est temps d'étudier et que vous les aidiez à s'organiser jusqu'au moment où ils y parviendront seuls.

Si vous optez pour une instruction en famille de type homeschooling avec reproduction du modèle de l'école à la maison, il est probable qu'un temps de préparation sera nécessaire, ne serait-ce qu'un temps de choix des manuels si vous suivez leur progression, parfois plus si vous réalisez des cours vous-même.

Si vous optez pour le libre-schooling ou le unschooling radical, deux solutions :
- pas de préparation en amont si vous partez uniquement des demandes de l'enfant.
- préparation si vous proposez également (l'enfant étant ensuite libre de refuser). 

Si l'enfant a des besoins particuliers, certaines difficultés, le temps de préparation, de supports adaptés sera bien entendu plus long.

Certaines familles consacrent donc peu ou pas de temps à la préparation de l'instruction de leurs enfants quand d'autres y consacrent plusieurs heures par semaine, cela dépend essentiellement de leurs choix et des besoins de l'enfant ou adolescent concerné.

 2/ Combien de temps d'instruction ?

Là encore tout dépend...

Les familles pro-unschooling affirment la même chose : on peut apprendre sans s'astreindre à rester face à un cahier.
Mais où commence l'instruction et où se termine-t-elle ?
Apprendre à cuisiner avec ses parents, est-ce de l'instruction ?
Apprendre à faire du vélo avec un parent à côté, est-ce de l'instruction ?
Jouer au ballon, avec des raquettes ou même à la poupée avec son enfant, est-ce de l'instruction ?
Lire ensemble, regarder un documentaire, parler avec des personnes étrangères, est-ce de l'instruction?
Comment pourrait-on établir des mesures précises alors que le terme d'instruction est finalement si difficile à limiter ?

De son côté, un tout petit peut très bien apprendre sans jamais qu'on l'oblige à s'asseoir à une table.

Un jeune qui suit des cours par correspondance peut tout à fait consacrer autant de temps à son instruction qu'un jeune scolarisé ! Dans l'absolu il aurait moins besoin d'étudier car il n'y a pas de temps perdu pour s'installer, papoter avec le voisin (mais on peut papoter sur le net, aller sur un site ici ou là et perdre pas mal de temps à surfer sans s'en apercevoir), pas de temps perdu surtout à entendre à plusieurs reprises quelque chose qui est compris. Mais si c'est un jeune qui veut absolument réussir et/ou s'il "perd" du temps sur le net, il peut tout à fait étudier très longtemps...

Entre les deux, bien des possibles. 
Difficile en réalité de savoir précisément combien de temps une famille y consacre, c'est pourquoi j'ai prévu quelques billets sur le sujet.
Ainsi, lorsqu'une famille évoque 4 heures par jour, parle-t-elle de 4 heures tous les jours de la semaine sans vacances ou de 4 heures 4 fois par semaine avec vacances ?
Et au final est-ce si important ?
Pour ma part, je crains que commencer à s'inquiéter de ses heures risque de faire courir un risque : celui de répondre "non, tu attendras demain, aujourd'hui il n'y a plus "instruction""... Caricature ? Peut-être... peut-être pas... mais dès lors où il est question de comparaison avec autrui, on exerce sur soi et son enfant une pression souvent inconsciente.
Et puis c'est ignorer un autre facteur : nous ne sommes pas tous identiques ! Adolescente, j'avais une amie qui avait de très grandes facilités, elle lisait une fois son cours, était très scolaire (avoir des bonnes notes est fortement lié à la capacité à se plier aux codes scolaires) et elle avait toujours d'excellentes notes sans étudier ou réviser, ou presque. De mon côté, je comprenais très vite, retenais généralement facilement, j'étais assez scolaire mais certains codes et présentations ou supports me laissaient perplexes alors je devais étudier deux fois plus pour les décortiquer et me les approprier du mieux que je pouvais. A ce moment-là j'éprouvais parfois un fort sentiment d'injustice. Que peut ressentir un enfant instruit en famille à qui on annonce "désormais tu étudieras trois heures par jour parce qu'untel a réussi avec seulement ce temps consacré à l'IEF ?"... un sentiment de panique s'il sait que ce sera compliqué pour lui... un sentiment de perte de confiance en lui car il est sans doute un sinistre imbécile pour ne pas réussir aussi vite que son camarade...
Enfin quid de l'enfant qui adore les supports scolaires et qui voulait encore plonger son nez dans ceux-ci ? Ah non, la norme, c'est 3 heures. Norme établie par qui ?

Ne nous affranchissons pas d'une norme pour plonger dans une autre...
Le plus important n'est-il pas finalement ce qui convient à NOTRE enfant ?

A la fin de la semaine, je vous proposerai de découvrir des journées type ou non type d'enfants en âge d'être à la maternelle. N'hésitez pas à participer en m'envoyant le lien de votre article blog (mail : apprendreavecbonheur@gmail.com). Tous les choix sont les bienvenus ! L'instruction en famille, c'est la pluralité. ☺

Merci d'avoir lu cet article et à bientôt ! 

Découvrez tous les nouveaux billets en vous inscrivant à la newsletter située en haut à droite du blog: clic sur "S'inscrire". 


Plus d'informations dans mes livres sur l'instruction à domicile : 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Instruction en famille / Ecole à la maison soumise à autorisation à compter de septembre 2022

Jusqu'à la fin de l'année scolaire 2021/22, l'instruction en famille est libre. Il suffit de réaliser plusieurs déclarations. Formalités à r etrouver ici . A compter de l'année scolaire 2022/23, l'instruction en famille sera soumise à autorisation et c'est dès à présent qu'il faut y penser ! Rappel : Instruction entre 3 et 16 ans "L'instruction est obligatoire pour chaque enfant dès l'âge de trois ans et jusqu'à l'âge de seize ans ." Article L.131-1 du code de l'éducation 8 situations : maladie de l'enfant empêchant la scolarisation handicap empêchant la scolarisation pratique sportive ou artistique intensive itinérance des personnes responsables éloignement géographique de tout établissement scolaire public  situation propre à l'enfant motivant le projet éducatif harcèlement scolaire enfants sans école en 2021/22 avec rapport positif Pour TOUS : Demande d'autorisation au directeur d'académie du département d

CNED réglementé

Les cours par correspondance du CNED peuvent être "libres" ou "réglementés". Contenu des cours Libres ou réglementés, les cours sont identiques. En version libre, on peut opter pour des cours à la carte (seulement certaines matières). Pour le CNED réglementé, l'ensemble des matières est suivi, un minimum de devoirs est imposé afin de valider l'année scolaire. CNED réglementé : Enfants scolarisés et non instruits en famille Dans la version libre, les inscrits sont considérés comme instruits en famille tandis que les enfants du CNED réglementé sont considérés comme scolarisés . Il est possible de bénéficier de l 'allocation de rentrée scolaire , ce n'est pas le cas pour le CNED libre. Des bulletins de notes sont délivrés et un conseil de classe valide le passage dans la classe supérieure des inscrits au CNED réglementé. Selon le ministère, environ 15 000 enfants de 6 à 16 ans (âge instruction obligatoire) étaient concernés en 2014/201

Décision Conseil d'Etat sur l'instruction en famille

Le 13 décembre 2022, le Conseil d'Etat a statué sur les décrets visant à préciser la demande d'autorisation désormais nécessaire pour les familles françaises.  Et sa décision est, pour moi, ainsi que pour de nombreuses familles un choc. En effet, sans surprise, ils ont validé des décrets visant : à imposer le bac pour la personne en charge de l'instruction (y compris pour des petits de 3 ans),  ils ont confirmé les délais (dossiers entre le 1er mars et le 31 mai alors que bien des familles ont besoin de déscolariser entre décembre et février... ) Pour ce dernier point, il serait cependant envisagé un peu plus de souplesse pour les situations en cours d'année. confirmé le dossier conséquent à réaliser en amont  Mais ils ont ajouté une condition : “Pour la mise en oeuvre de ces dispositions [...] au vu de la situation de l’enfant, quels sont les avantages et les inconvénients pour lui de son instruction, d’une part dans un établissement ou école d’enseignement, d’autre