Accéder au contenu principal

La loi a changé, mais l'instruction en famille reste l'instruction en famille !

Régulièrement des erreurs paraissent ici et là. Article pour faire le point au 3 février 2023 avec 3 temps : - Les raisons du changement législatif - Les modalités des contrôles - L'organisation Les raisons du changement législatif Ce matin, j'ai pu lire que ce serait en raison de contrôles négatifs trop fréquents. C'est faux. Les rapports de la DGESCO ( ici et là ) ont toujours établi le contraire avec une quasi totalité de contrôles positifs ! Quand on connaît en plus les attentes pour les familles sans école, on ne peut que douter d'une telle raison. Ainsi, parmi les excès de zèle, la semaine dernière encore, une maman s'inquiétait tant l'inspecteur était allé chercher la "petite bête". La fillette avait réussi tous les exercices demandés, il a regardé le cahier et s'est focalisé sur un "b" écrit "l" en début d'année.. pour une enfant de CP ! Heureusement, la majorité des contrôles se passent bien et les personnes en cha

Apprendre au bord de l'océan : du harcèlement scolaire au bonheur d'apprendre

photo Pixabay


"Nous avons commencé l'Ecole à la maison parce que mon fils était victime de harcèlement au collège. Un mois après sa rentrée de 6eme les coups ont commencé...
J'ai averti la direction, demandé de l'aide des professeurs mais nous n'avons pas été entendu. Après des recherches sur ce que nous étions censé faire, je suis tombée sur des forums de parents qui avaient vécu la même situation et qui avaient décidé de faire l'instruction à la maison. J'ai trouvé ça complètement fou... mais plus les heures passaient et plus je cherchais et plus je trouvais finalement que cela pouvait être la bonne option.
Nous devions déménager en juin et il ne m'a fallut que quelques jours pour convaincre mon mari. Je travaillerai de nuit et si mes enfants me laissaient dormir jusqu'à 11h c'était jouable !

Nous avons donc commencé l'IEF avec bonheur en septembre et comme nous étions au bord de la mer nous ne nous privions pas de faire nos devoirs au bord de l'eau. J'avais trouvé un groupe de parents et d'enfant ief dans notre département et nous avons pu faire un paquet de sorties de toutes sortes mais surtout éducatives et bien sympa ! Nous étions également inscrit au centre social du village pour faire du bricolage, de la cuisine. Tout cela leur permettaient de rencontrer des personnes de tous les ages et de toutes les conditions.

C'était un grand ouf de soulagement pour nous d'avoir cette liberté de vivre, de ne plus être contraint aux horaires, aux activités décidées par d'autres et surtout surtout aux regards critiques permanents des professeurs. J'ai toujours détesté cela et surtout cette propension à demander la perfection à des enfants qui sont en devenir. Je n'ai pas pu hélas me résoudre à faire du unschooling je voulais avant tout qu'ils aient le choix de revenir à l'école n'importe quand et les contrôles sont vraiment pas évidents déjà quand on essai de rester dans le moule alors quand on en sort... Je nous ai donc contraint à un rythme d'école le matin ou l'après midi avec des cours par correspondance (EAD ou le CNED gratuit) mais aussi avec des lapbooks.

Cette première année a été pleine de bonheur même si nous avons dû trouver nos marques. Moi qui n'avais pas l'habitude de vivre avec mes enfants (et j'avoue que cette idée de les avoir sans arrêt avec moi m'a un peu effrayé) je me suis surprise à prendre beaucoup de plaisir à être avec eux. Cette aventure à duré 7 ans. Mon fils est reparti au lycée pour la seconde. Il était réparé, confiant et avait envie de se frotter au monde. Nous ne savions pas si il serait au même niveau que les autres et mais comme il avait déjà vécu une année de collège il connaissait les règles. Cela n'a pas été si difficile, 3 ans plus tard il a eu son bac avec une mention bien. Et après une année de break ou nous avons voyagé en catamaran dans les caraibes (l'ief ça permet aussi les possibilité de voyage), nous sommes revenus et il est maintenant dans une école de jeu vidéo.

Cette année c'est sa petite sœur qui est partie en seconde. Cela s'est vraiment bien passé et pourtant elle n'avait aucune idée de la façon dont le lycée fonctionnait puisqu'elle a arrêté l'école après son année de CP.

D'ailleurs elle pensait qu'elle était vraiment en dessous du niveau de ceux de sa classe. Il s'avère que non, ils ont presque tous 16 ans, elle n'en a que 14, elle est mature et arrive à gérer ses nouvelles priorités, ses 3 heures de transport quotidien et ses devoirs.  
A part le stress de la nouveauté, elle est ravie de cette vie en communauté. Elle est juste déçue de devoir se plier à cette exigence sociétale du bac. Les cours lui semblent intéressants et même nécessaires pour comprendre le monde mais l'examen lui paraît inutile et l'empêche d'avoir du temps à se consacrer au dessin et à la musique.  

Mes enfants me remercient souvent d'avoir pris ce temps avec eux. Nous avons appris à nous connaître, à nous faire confiance, à vivre ensemble. Nous savons compter les uns sur les autres.  Bizarrement nous n'avons pas eu de crise d'adolescence car à vivre ensemble, nous avons aussi appris à communiquer avec bienveillance, respect et amour. 
Cette aventure d'instruction en famille est certainement la plus belle aventure que nous avons vécu ensemble et mes enfants espèrent qu'ils pourront offrir cette possibilité à leurs enfants également."

Merci encore à Val, maman de deux jeunes de 14 et 19 ans !



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Instruction en famille / Ecole à la maison soumise à autorisation à compter de septembre 2022

Jusqu'à la fin de l'année scolaire 2021/22, l'instruction en famille est libre. Il suffit de réaliser plusieurs déclarations. Formalités à r etrouver ici . A compter de l'année scolaire 2022/23, l'instruction en famille sera soumise à autorisation et c'est dès à présent qu'il faut y penser ! Rappel : Instruction entre 3 et 16 ans "L'instruction est obligatoire pour chaque enfant dès l'âge de trois ans et jusqu'à l'âge de seize ans ." Article L.131-1 du code de l'éducation 8 situations : maladie de l'enfant empêchant la scolarisation handicap empêchant la scolarisation pratique sportive ou artistique intensive itinérance des personnes responsables éloignement géographique de tout établissement scolaire public  situation propre à l'enfant motivant le projet éducatif harcèlement scolaire enfants sans école en 2021/22 avec rapport positif Pour TOUS : Demande d'autorisation au directeur d'académie du département d

CNED réglementé

Les cours par correspondance du CNED peuvent être "libres" ou "réglementés". Contenu des cours Libres ou réglementés, les cours sont identiques. En version libre, on peut opter pour des cours à la carte (seulement certaines matières). Pour le CNED réglementé, l'ensemble des matières est suivi, un minimum de devoirs est imposé afin de valider l'année scolaire. CNED réglementé : Enfants scolarisés et non instruits en famille Dans la version libre, les inscrits sont considérés comme instruits en famille tandis que les enfants du CNED réglementé sont considérés comme scolarisés . Il est possible de bénéficier de l 'allocation de rentrée scolaire , ce n'est pas le cas pour le CNED libre. Des bulletins de notes sont délivrés et un conseil de classe valide le passage dans la classe supérieure des inscrits au CNED réglementé. Selon le ministère, environ 15 000 enfants de 6 à 16 ans (âge instruction obligatoire) étaient concernés en 2014/201

Décision Conseil d'Etat sur l'instruction en famille

Le 13 décembre 2022, le Conseil d'Etat a statué sur les décrets visant à préciser la demande d'autorisation désormais nécessaire pour les familles françaises.  Et sa décision est, pour moi, ainsi que pour de nombreuses familles un choc. En effet, sans surprise, ils ont validé des décrets visant : à imposer le bac pour la personne en charge de l'instruction (y compris pour des petits de 3 ans),  ils ont confirmé les délais (dossiers entre le 1er mars et le 31 mai alors que bien des familles ont besoin de déscolariser entre décembre et février... ) Pour ce dernier point, il serait cependant envisagé un peu plus de souplesse pour les situations en cours d'année. confirmé le dossier conséquent à réaliser en amont  Mais ils ont ajouté une condition : “Pour la mise en oeuvre de ces dispositions [...] au vu de la situation de l’enfant, quels sont les avantages et les inconvénients pour lui de son instruction, d’une part dans un établissement ou école d’enseignement, d’autre