Accéder au contenu principal

Les rapports de la DGESCO démontrent qu'il n'y avait pas besoin d'une nouvelle loi

Image Félicia La fédération sans école a reçu les rapports demandés en vain depuis des mois, rapports demandés afin de voir si la nouvelle loi se justifiait. Ceux-ci ont été remis après confirmation de la loi par le conseil constitutionnel... et ils sont édifiants ! En effet, en 2017/1018, 35 965 enfants étaient concernés, un peu moins des 2/3 avaient entre 11 et 16 ans, les autres avaient entre 6 et 10 ans. (c'était avant l'obligation d'instruction à 3 ans, obligation qui a été une des premières causes de l'augmentation évoquée ensuite, la crise sanitaire étant l'autre). 87 % des familles étaient contrôlées en 2018/2019. 8 écoles de fait étaient identifiées (école de fait = au moins deux familles qui apprennent ensemble). 6 cas étaient signalés au procureur. Une information préoccupante (signalement) auprès du procureur avait été lancée pour 32 enfants en 2018*2019. On est très loin des nombreuses petites filles dans "des hangars"...  Citation de Felicia

Un défi photo pour communiquer autour des apprentissages en famille


 Photo de Lou, non libre de droits

En ce moment, la liberté de choix des apprentissages en famille est menacée au Québec, des familles réagissent. Ainsi un défi photo de 30 jours vient d'être lancé.
Chaque jour, les familles sont invitées à partager une photo autour de leurs apprentissages.
Les rejoindrez-vous ? Si vous souhaitez en savoir plus et les découvrir, ça se passe chez Mamans zens ici.

Ci-dessus mon partage : image prise d'un avion nous conduisant à Taïwan pour un voyage hors période scolaire. ;)

Merci d'avoir lu cet article et à bientôt ! 
Découvrez les nouveaux billets en vous inscrivant à la newsletter située en haut à droite du blog : clic sur "S'inscrire".

Découvrez mes livres sur l'instruction à domicile : 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

CNED réglementé

Les cours par correspondance du CNED peuvent être "libres" ou "réglementés". Contenu des cours Libres ou réglementés, les cours sont identiques. En version libre, on peut opter pour des cours à la carte (seulement certaines matières). Pour le CNED réglementé, l'ensemble des matières est suivi, un minimum de devoirs est imposé afin de valider l'année scolaire. CNED réglementé : Enfants scolarisés et non instruits en famille Dans la version libre, les inscrits sont considérés comme instruits en famille tandis que les enfants du CNED réglementé sont considérés comme scolarisés . Il est possible de bénéficier de l 'allocation de rentrée scolaire , ce n'est pas le cas pour le CNED libre. Des bulletins de notes sont délivrés et un conseil de classe valide le passage dans la classe supérieure des inscrits au CNED réglementé. Selon le ministère, environ 15 000 enfants de 6 à 16 ans (âge instruction obligatoire) étaient concernés en 2014/201

L'école à tout prix au mépris de la liberté et du bien être de l'enfant

  Avec consternation, je viens de découvrir la dernière annonce du président Emmanuel Macron (lien vidéo BFMTV et lien Huffington Post ). Cette année, on estime à 50 000 les enfants sans école.  Le gouvernement s'affole du succès croissant de l'instruction en famille (succès croissant dans de nombreux pays) alors il a choisi de l'associer à l'Islam radical... Le président veut donc imposer l'école obligatoire dès 3 ans en 2021. Pourtant, selon un sondage-semi étude que j'ai réalisé en 2018 (lien) , près de 85% veulent surtout respecter le rythme d'apprentissage de leur enfant ! Seuls 7,4% des parents évoquaient la religion comme facteur de choix et, d'une part la religion en question n'était pas seulement l'Islam et, d'autre part, cette raison n'a jamais été la seule mentionnée. Peu importe la réalité de l'instruction en famille. Peu importe que la constitution française garantisse le choix d'éduquer son enfant, peu importe qu

Déscolariser en cours d'année, comment faire ?

Vous êtes déjà nombreux à me contacter car la rentrée ne se déroule pas bien et que vous souhaitez déscolariser votre enfant. Vous aimeriez connaître les formalités. ♦ Tout d'abord vous n'avez pas à attendre une quelconque autorisation. Instruire son enfant est un droit. Si ça ne va pas du tout, votre enfant peut cesser d'aller à l'école dès aujourd'hui . ♦ Dans ce cas la loi prévoit deux courriers à envoyer dans les 8 jours, un courrier à la mairie et l'autre à l'inspection académique. Je vous encourage vivement à ne pas attendre 8 jours pour le faire. Des lettres types sont disponibles ici. ♦ La loi ne précise rien pour l' établissement scolaire , cependant il est important de le prévenir afin d'éviter un signalement pour cause d'absence prolongée. Vous n'avez pas à justifier votre choix. Afin de rappeler ou informer de cette possibilité légale, je vous propose de citer l'article L.131-5 du code de l'éduca