Accéder au contenu principal

La loi a changé, mais l'instruction en famille reste l'instruction en famille !

Régulièrement des erreurs paraissent ici et là. Article pour faire le point au 3 février 2023 avec 3 temps : - Les raisons du changement législatif - Les modalités des contrôles - L'organisation Les raisons du changement législatif Ce matin, j'ai pu lire que ce serait en raison de contrôles négatifs trop fréquents. C'est faux. Les rapports de la DGESCO ( ici et là ) ont toujours établi le contraire avec une quasi totalité de contrôles positifs ! Quand on connaît en plus les attentes pour les familles sans école, on ne peut que douter d'une telle raison. Ainsi, parmi les excès de zèle, la semaine dernière encore, une maman s'inquiétait tant l'inspecteur était allé chercher la "petite bête". La fillette avait réussi tous les exercices demandés, il a regardé le cahier et s'est focalisé sur un "b" écrit "l" en début d'année.. pour une enfant de CP ! Heureusement, la majorité des contrôles se passent bien et les personnes en cha

Témoignage unschooling avec deux enfants de 6 et 8 ans


Après une desco de mes enfants en milieu de GS et CE1 j'ai naturellement supprimé tout apprentissage formel en dehors des maths et du français en 2 semaines. A la base j'avais un beau planning tout le monde était content pendant 2 semaines. Puis j'ai vite compris que leur imposer des apprentissages, formels ou pas, était vide de sens pour eux mais aussi pour moi. c'était d'un ennui..... Alors on a fait voler le planning. On a laissé maths et français le matin. C'était beaucoup mieux pendant ...allez 1 semaine. et puis l'ennui à nouveau dans cette belle salle de classe que j'avais faite pour avoir tout à portée mais qui me sortait par les yeux. Bon personne n'était en retard par rapport aux attendus de l'EN donc on a fait pause puis on s'y remettait un peu, puis pause, puis contrôle prévu mi-juin et donc début juin on a tout arrêté. 

Pour la rentrée suivante j'ai passé l'été à imprimer des fiches ultra ludiques qui ressemblaient à des jeux pour moi par rapport à ce que j'avais connu, avec des choses drôles, passionnantes, auto-correctives pour qu'ils puissent faire seuls etc. Et puis un nouveau planning car mon fils en avait demandé un, avec seulement les matières, ce qui les composait étant au choix. C'était génial !! pendant 2 jours !! Et puis j'ai compris que ce n'était ni drôle, ni passionnant, qu'ils n'avaient pas envie de faire seuls et qu'ils n'avaient pas envie d’apprendre pour apprendre tout court. J'ai lâché pour faire une pause et réfléchir et j'ai repris les livres sur les apprentissages autonomes. Et plus j'attendais plus je voyais que même moi je n'avais pas le courage de m'y remettre. On préparait des gros travaux, je me suis dit je les ferais participer et voilà tout y serait. ça a donc commencé avec les travaux. 

On a fait des listes, des mesures, du calcul, des plans sur papier sur ordi ils se sont régalés et moi aussi ! Bon je n'ai pas trouvé comment amener d'autres choses sur le sujet en dehors des différentes types d'habitats pour lesquels ils n'ont pas voulu laisser de trace écrite sous quelque forme que ce soit malgré leur connaissance des attentes de l'EN et notre obligation à fournir des documents si on veux continuer sur la voie du unscho. 
Ce sont eux qui choisissent réellement maintenant. 
Plus rien n'est imposé. Je propose beaucoup. Peut-être pas toujours de la bonne manière car j'avoue ils refusent beaucoup ! Pour moi la plus grosse difficulté est le fait de trouver rapidement des ressources correspondant à leurs attentes et adaptées à leur âge avant que leur envie s'envole. Ce n'est franchement pas évident. Je m'améliore mais je n'ai pas trouvé l'outil idéal pour lister tout ce dont on dispose et pour retrouver rapidement ce que l'on cherche. Internet regorge d'infos mais j'ai des liens dans des fichiers excel, d'autres dans mes favoris, des pdf dans mon DD, pas facile de tout centraliser et surtout de s'y retrouver. 
Ma consolation c'est que je vois tout de même mes enfants s'épanouir. 
Là je pense qu'on ne cadre plus avec les attentes de l'EN donc je vais ramer pour le contrôle c'est sûr, ça me fait un peu peur d'ailleurs, mais je n'ai pas du tout peur pour l'évolution de mes enfants par contre. Parfois je craque un peu quand ils ont leur journée on fait n'importe quoi en hurlant sinon c'est pas drôle. Je remets tout en question en 10 mn et puis j'ai lu dans un livre sur l'unscho qu'apparemment c'est normal et courant chez la plupart des familles ouf ! la craquage parental quoi. Et mêmes les enfants le reconnaissent et s'en accommodent apparemment en se disant genre "ok maman craque encore elle va vouloir qu'on se remette au travail avec des objectifs etc, mais pas de panique, ça ira mieux ce soir et on en parlera plus demain". Ce n'était pas ces mots mais ça voulait dire ça et j'ai trouvé ça juste énorme ! ça m'a beaucoup rassurée ! 

Bref la seule crainte ce sont les contrôles et les limites de notre liberté puisque ça dépend vraiment sur qui on tombe. Par exemple on ne fait pas de grammaire à proprement parler, mon fils n'aime pas ça et pour le moment je le vois acquérir des automatismes dans le accords donc je me dis qu'il n'y a aucune raison de le forcer (et lire Freinet m'a bien aidée à m'affranchir de l'apprentissage formel du français). On ne fait plus de maths non plus, ils ont rejeté le seul manuel qu'ils avaient l'an dernier. Bon on en fait quand même au quotidien mais mon grand par exemple ne veut pas entendre parler des tables de multiplications. On va voir, soit il va apprendre sur le tas, soit ça lui dira de les apprendre plus tard pour le côté pratique. Mais j'avoue que l'EN risque de ne pas se contenter de cette réponse. Alors je crains leur venue..J'ai décidé depuis peu que s'ils sont obtus, je leur raconterai mon parcours. En dehors du primaire où j'étais une machine à ingurgiter de la connaissance, je n'ai absolument rien retenu de tous ces cours. Je suis une autodidacte, si ça me plait j'apprends, et très vite dans n'importe quel domaine. Mon parcours professionnel et mon mode de vie en sont la preuve. je prendrai sans doute cet exemple pour expliquer ma vision des choses.

Merci à T., maman de deux enfants de 6 et 8 ans pour ce témoignage !

Si vous aussi, vous souhaitez témoigner de votre unschooling ou bien de votre choix d'instruction  à domicile, n'hésitez pas à me contacter via le formulaire de contact (à droite du blog en cliquant sur les trois traits) ou via ma page Facebook.
N'hésitez pas également à vous abonner à celle-ci afin d'être informé(e) des mises à jour des articles, en particulier de la rubrique presse. ☺
Je profite également de ce billet pour vous remercier de vous être abonné(e) à ce blog car dans la soirée d'hier soir, vous étiez 1 231 à avoir choisi de vous abonner à la newsletter ! ♥


Merci d'avoir lu cet article et à bientôt !
Découvrez les nouveaux billets en vous inscrivant à la newsletter située en haut à droite du blog : clic sur "S'inscrire".

Découvrez mes livres sur l'instruction à domicile : 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Instruction en famille / Ecole à la maison soumise à autorisation à compter de septembre 2022

Jusqu'à la fin de l'année scolaire 2021/22, l'instruction en famille est libre. Il suffit de réaliser plusieurs déclarations. Formalités à r etrouver ici . A compter de l'année scolaire 2022/23, l'instruction en famille sera soumise à autorisation et c'est dès à présent qu'il faut y penser ! Rappel : Instruction entre 3 et 16 ans "L'instruction est obligatoire pour chaque enfant dès l'âge de trois ans et jusqu'à l'âge de seize ans ." Article L.131-1 du code de l'éducation 8 situations : maladie de l'enfant empêchant la scolarisation handicap empêchant la scolarisation pratique sportive ou artistique intensive itinérance des personnes responsables éloignement géographique de tout établissement scolaire public  situation propre à l'enfant motivant le projet éducatif harcèlement scolaire enfants sans école en 2021/22 avec rapport positif Pour TOUS : Demande d'autorisation au directeur d'académie du département d

CNED réglementé

Les cours par correspondance du CNED peuvent être "libres" ou "réglementés". Contenu des cours Libres ou réglementés, les cours sont identiques. En version libre, on peut opter pour des cours à la carte (seulement certaines matières). Pour le CNED réglementé, l'ensemble des matières est suivi, un minimum de devoirs est imposé afin de valider l'année scolaire. CNED réglementé : Enfants scolarisés et non instruits en famille Dans la version libre, les inscrits sont considérés comme instruits en famille tandis que les enfants du CNED réglementé sont considérés comme scolarisés . Il est possible de bénéficier de l 'allocation de rentrée scolaire , ce n'est pas le cas pour le CNED libre. Des bulletins de notes sont délivrés et un conseil de classe valide le passage dans la classe supérieure des inscrits au CNED réglementé. Selon le ministère, environ 15 000 enfants de 6 à 16 ans (âge instruction obligatoire) étaient concernés en 2014/201

Décision Conseil d'Etat sur l'instruction en famille

Le 13 décembre 2022, le Conseil d'Etat a statué sur les décrets visant à préciser la demande d'autorisation désormais nécessaire pour les familles françaises.  Et sa décision est, pour moi, ainsi que pour de nombreuses familles un choc. En effet, sans surprise, ils ont validé des décrets visant : à imposer le bac pour la personne en charge de l'instruction (y compris pour des petits de 3 ans),  ils ont confirmé les délais (dossiers entre le 1er mars et le 31 mai alors que bien des familles ont besoin de déscolariser entre décembre et février... ) Pour ce dernier point, il serait cependant envisagé un peu plus de souplesse pour les situations en cours d'année. confirmé le dossier conséquent à réaliser en amont  Mais ils ont ajouté une condition : “Pour la mise en oeuvre de ces dispositions [...] au vu de la situation de l’enfant, quels sont les avantages et les inconvénients pour lui de son instruction, d’une part dans un établissement ou école d’enseignement, d’autre