Accéder au contenu principal

Libre pour apprendre, l'unschooling : témoignage

 Un grand merci à Libre d'apprendre pour ce témoignage (à retrouver ici).

"Titouann est déscolarisé depuis avril 2017. L’instruction à l’école ne lui correspondait plus, il ne supportait plus de devoir apprendre « passivement », de devoir faire ce que le professeur lui demandait, il « s’éteignait », n’avait plus de motivation. La scolarisation était devenue une souffrance pour lui. 
 C’est un enfant naturellement très curieux, autonome, passionné par tout un tas de choses.
Nous avons donc décidé de lui faire confiance en choisissant la pédagogie des apprentissages autonomes et informels comme forme d’instruction. Titouann ne suit donc pas le programme scolaire.
Il est moteur de ses apprentissages. Il apprend de façon autonome, sans contraintes, selon ses envies. Nous le laissons libre de choisir ce qu’il veut créer, lire, apprendre, expérimenter, découvrir, partager… Titouann a une telle soif d’apprendre qu’il ne reste jamais à ne rien faire… Nous l’accompagnons dans ses projets, nous l’écoutons, nous le canalisons, même. Un thème peut ouvrir son esprit sur un autre thème, et ainsi de suite. Il peut prendre le temps de se passionner pour un sujet, il a tout le temps de le découvrir. Ainsi, lorsqu’il se passionne pour quelque chose, il peut rester plusieurs jours à fond dessus (par exemple les reptiles, l’informatique, les Rubik’s Cube…) et rapidement devenir incollable sur le sujet. Ses connaissances sont pérennes et mieux assimilées quand il apprend par lui-même, puisque cela l’intéresse et qu’il y a un but à cet apprentissage. Nous essayons de lui créer un environnement riche et varié : tout est prétexte à apprendre.
Depuis qu’il est déscolarisé, Titouann est encore plus curieux, passionné par beaucoup de choses, de plus en plus cultivé. Il peut être intarissable sur des sujets que l’on n’aborde pas spécialement en milieu scolaire ordinaire à son âge.

Le fait de ne pas être scolarisé dans une classe avec seulement des élèves de son âge lui permet de s’ouvrir à d’autres horizons, d’autres classes d’âge. Ses amis ont entre 7 et 77 ans… Il apprend beaucoup par ces échanges (des adolescents de 15-16 ans à son cours d’escalade, les copains de son petit frère de 8 ans, ses anciens amis d’école, des adultes de notre entourage…). Il n’a pas de contraintes dans son emploi du temps, pas d’obligations, il peut donc passer une journée au skate-park à faire des figures en BMX avec un ami de 33 ans, passer quelques jours chez sa tante à Rennes, passer quelques jours chez son Papy à Dinan, quelques jours chez des amis à la montagne… et ainsi pouvoir échanger, apprendre, expérimenter, être indépendant et autonome.
Il est possible de se baser sur la motivation à apprendre de l’enfant, de le rendre acteur de son apprentissage et constructeur de son savoir. On apprend vite et mieux quand on est prêt pour un apprentissage, car il fait sens pour nous. Apprendre au moment où on en a besoin (aires, calculs, …) a plus de sens que de subir l’apprentissage dispensé par un tiers. Il faut avoir suffisamment d’expérience et de recul pour apprécier par exemple une œuvre littéraire classique, parfois étudiée trop tôt à l’école.
L’apprentissage autonome et informel a des valeurs : confiance et estime de soi, refus de la coercition, efficacité de l’apprentissage lorsqu’il fait sens. Il n’y a pas de compétition avec d’autres enfants de son âge, pas de mésestime de soi, pas de notes qui servent à classer et non à apprendre, pas de hiérarchie.
Roger Cousinet (1881-1973, inspecteur puis enseignant en pédagogie) disait : « L’enfant est capable d’apprendre par l’effet de sa seule curiosité naturelle et par la présence de nombreux livres et d’un adulte apte et disposé à répondre à ses questions."
 
Merci d'avoir lu cet article et à bientôt !
Cliquez ici pour télécharger gratuitement votre livre "10 clés pour une instruction en famille réussie"
Découvrez les nouveaux billets en vous inscrivant à la newsletter située en haut à droite du blog : clic sur "S'inscrire".

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Des voix hors école

Vidéo réalisée par une jeune fille ancienne unschooleuse, aujourd'hui à la fac.
Plusieurs témoignages s'entrecroisent.


Merci d'avoir lu cet article et à bientôt !
Cliquez ici pour découvrir gratuitement votre livret "10 clés pour une instruction en famille réussie"
Découvrez les nouveaux billets en vous inscrivant à la newsletter située en haut à droite du blog : clic sur "S'inscrire".

Groupes locaux sans école

CalendrierCalendrier des rencontres sans école Classement par RégionsLes intitulés exacts des listes facebook sont notés au cas où un lien  ne fonctionnerait pas. 

Auvergne- Rhône Alpes
Collectif IEF Montélimar et alentours (facebook)
IEF Auvergne (facebook)
IEF (école à la maison) en Drôme/Ardèche (facebook)
IEF en Ardèche (instruction en famille)
IEF dans le Pays de Gex (facebook)
IEF en Haute Savoie (yahoo)
IEF Haute-Savoie 74  (facebook)
IEF 42, Instruction en famille dans le Roannais 
IEF 42 Instruction en famille dans la Loire (Facebook)
Instruction en famille : Ain 01 EF (facebook)
Instruction en famille 03 et Alentours (facebook)
Isère et Savoie : IEF 38 & 73 (facebook)
Loire :  Rencontres au gré du vent (facebook)
Rhône Alpes (forum)
Bourgogne-Franche Comté Bourgogne (forum)
Franche- Comté (yahoo)
IEF en Suisse, Franche-Comté et Alsace (facebook)
IEF 39 - Ecole à la maison dans le Jura (facebook)
IEF Yonne et limitrophes (facebook)
NONSCO BOURGOGNE (facebook)
Non sco nièvre (facebook)…

CNED réglementé

Les cours par correspondance du CNED peuvent être "libres" ou "réglementés".

Contenu des cours Libres ou réglementés, les cours sont identiques. En version libre, on peut opter pour des cours à la carte (seulement certaines matières).
Pour le CNED réglementé, l'ensemble des matières est suivi, un minimum de devoirs est imposé afin de valider l'année scolaire.

CNED réglementé : Enfants scolarisés et non instruits en famille Dans la version libre, les inscrits sont considérés comme instruits en famille tandis que les enfants du CNED réglementé sont considérés comme scolarisés.
Il est possible de bénéficier de l'allocation de rentrée scolaire, ce n'est pas le cas pour le CNED libre.
Des bulletins de notes sont délivrés et un conseil de classe valide le passage dans la classe supérieure des inscrits au CNED réglementé.

Selon le ministère, environ 15 000 enfants de 6 à 16 ans (âge instruction obligatoire) étaient concernés en 2014/2015. 

Pour l'année 2…