Accéder au contenu principal

La loi a changé, mais l'instruction en famille reste l'instruction en famille !

Régulièrement des erreurs paraissent ici et là. Article pour faire le point au 3 février 2023 avec 3 temps : - Les raisons du changement législatif - Les modalités des contrôles - L'organisation Les raisons du changement législatif Ce matin, j'ai pu lire que ce serait en raison de contrôles négatifs trop fréquents. C'est faux. Les rapports de la DGESCO ( ici et là ) ont toujours établi le contraire avec une quasi totalité de contrôles positifs ! Quand on connaît en plus les attentes pour les familles sans école, on ne peut que douter d'une telle raison. Ainsi, parmi les excès de zèle, la semaine dernière encore, une maman s'inquiétait tant l'inspecteur était allé chercher la "petite bête". La fillette avait réussi tous les exercices demandés, il a regardé le cahier et s'est focalisé sur un "b" écrit "l" en début d'année.. pour une enfant de CP ! Heureusement, la majorité des contrôles se passent bien et les personnes en cha

Enseignants et parents sans école, insérés dans la société, ils veulent maintenir la liberté d'apprendre

Témoignage libre- Encore merci !

 

Mon mari et moi avons sept enfants. Nous sommes tous les deux passionnés d’éducation et de pédagogie. Je suis professeure des écoles en congé parental et mon époux travaille dans la formation.

Nous désirons, par nos vies, apporter une pierre constructive à l’édification de la société. Nous croyons que les jeunes d’aujourd’hui feront le monde de demain. C’est pourquoi nous apportons un soin tout particulier à l’éducation de nos enfants.

Nos quatre aînés ont toujours été scolarisés dans le système scolaire. Deux d’entre eux terminent des études d’un niveau master ; les deux autres poursuivent leur scolarité en BTS et en terminale. Au fil des années, devant les difficultés d’apprentissage et la fatigue de certains de nos enfants, nous nous sommes longuement interrogés quant à la possibilité de leur proposer une alternative à l’école classique. Nous souhaitions en particulier leur offrir une attention plus soutenue, une approche pédagogique adaptée à chacun d’entre eux et un rythme leur permettant d’acquérir les notions du programme de façon durable.

Par ailleurs, dans un monde où la vie ne cesse de s’accélérer, nous souhaitions  ralentir le rythme afin de privilégier la qualité des relations, en famille, ainsi qu’avec les personnes que nous rencontrons. Nous pensons en effet, qu’offrir un temps d’écoute et d’attention gratuit à l’autre est un  cadeau qui fait du bien à tous.

Enfin, sensibles à l’importance de préserver notre planète,  nous souhaitions adopter un mode vie plus écologique et plus proche de la nature.

 

C’est ainsi qu’il y a trois ans, nous avons commencé l’école à la maison avec nos trois derniers enfants qui avaient alors 3, 8 et 10 ans. Nous avons mis en place un rythme de travail régulier, proche du rythme scolaire mais plus souple.

Nous avons mis en place, à côté d’exercices plus traditionnels, une pédagogie souvent ludique, incluant la manipulation de beaucoup de matériel (particulièrement en mathématique et en sciences).

Nous visionnons de nombreux documentaires : sur les dinosaures, le cosmos, la nature, l’histoire, la peinture, la musique… passionnants pour les adultes également !

Les enfants écoutent de nombreux CD pour découvrir l’histoire de la musique et des grands compositeurs, la poésie, la littérature… mais également pour apprendre à reconnaître le chant des oiseaux, et les bruits de la nature.

Nous les avons également inscrits à des cours par correspondance par le biais desquels ils sont en lien avec des professeurs qui corrigent leurs devoirs. Les outils informatiques leur permettent de travailler les langues de façon quotidienne ainsi que de faire de nombreuses recherches. 

Le temps passé à jardiner, se promener, jouer au grand air, ainsi que les nombreuses rencontres, voyages et sorties, nous offrent la possibilité de faire le lien entre les matières étudiées et l’observation du réel.

Par ailleurs, les enfants font de l’équitation et du tennis en club, mais également de l’éveil corporel, de l’art plastique et du théâtre avec les associations de la ville.

Ils suivent également des cours de musique, participent à des rencontres organisées par les associations de parents faisant l’école à la maison : stage sur la préhistoire, rencontres sportives, club scientifique. Toutes ces activités leur donne l’occasion de se faire de nouveaux amis ainsi que de nombreuses découvertes et apprentissages.

 

Très vite nous avons pu constater l’effet bénéfique de cette nouvelle vie sur les enfants. Leur motivation, leur curiosité, leur réflexion et leur désir d’apprendre n’ont fait que grandir. Ils ont pu également manifester leur satisfaction de bien comprendre ce qu’ils apprennent ainsi que celle d’avoir le temps d’aller jusqu’au bout de leur travail.

Nous avons également le sentiment que cette expérience est une richesse pour toute notre famille car notre vie est à la fois plus paisible mais également plus riche en rencontres, apprentissages et découvertes.

La possibilité de faire l’école à la maison est une vraie chance pour notre société : elle favorise l’éveil, la curiosité, l’apprentissage dans le respect du rythme de chacun, la créativité, et la paix sociale. Nous avons été particulièrement frappés lors de nombreuses rencontres avec d’autres familles d’enfants non scolarisés de constater combien ces enfants sont facilement ouverts, débrouillards, curieux et bienveillants !

Ainsi, pour le bien de tous et pour une société plus riche et plus paisible, nous espérons que cette possibilité sera maintenue, démontrant ainsi que notre pays demeure un pays de libertés, d’ouverture et de progrès !

 

Mathieu et Magalie

 
Vous cherchez des outils sur l'instruction en famille, cliquez ici pour télécharger gratuitement votre livret "10 clés pour réussir son instruction en famille", pour découvrir mes autres outils gratuits et mes supports pédagogiques
Découvrez les nouveaux billets en vous inscrivant à la newsletter située en haut à droite du blog : clic sur "S'inscrire".

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Instruction en famille / Ecole à la maison soumise à autorisation à compter de septembre 2022

Jusqu'à la fin de l'année scolaire 2021/22, l'instruction en famille est libre. Il suffit de réaliser plusieurs déclarations. Formalités à r etrouver ici . A compter de l'année scolaire 2022/23, l'instruction en famille sera soumise à autorisation et c'est dès à présent qu'il faut y penser ! Rappel : Instruction entre 3 et 16 ans "L'instruction est obligatoire pour chaque enfant dès l'âge de trois ans et jusqu'à l'âge de seize ans ." Article L.131-1 du code de l'éducation 8 situations : maladie de l'enfant empêchant la scolarisation handicap empêchant la scolarisation pratique sportive ou artistique intensive itinérance des personnes responsables éloignement géographique de tout établissement scolaire public  situation propre à l'enfant motivant le projet éducatif harcèlement scolaire enfants sans école en 2021/22 avec rapport positif Pour TOUS : Demande d'autorisation au directeur d'académie du département d

CNED réglementé

Les cours par correspondance du CNED peuvent être "libres" ou "réglementés". Contenu des cours Libres ou réglementés, les cours sont identiques. En version libre, on peut opter pour des cours à la carte (seulement certaines matières). Pour le CNED réglementé, l'ensemble des matières est suivi, un minimum de devoirs est imposé afin de valider l'année scolaire. CNED réglementé : Enfants scolarisés et non instruits en famille Dans la version libre, les inscrits sont considérés comme instruits en famille tandis que les enfants du CNED réglementé sont considérés comme scolarisés . Il est possible de bénéficier de l 'allocation de rentrée scolaire , ce n'est pas le cas pour le CNED libre. Des bulletins de notes sont délivrés et un conseil de classe valide le passage dans la classe supérieure des inscrits au CNED réglementé. Selon le ministère, environ 15 000 enfants de 6 à 16 ans (âge instruction obligatoire) étaient concernés en 2014/201

Décision Conseil d'Etat sur l'instruction en famille

Le 13 décembre 2022, le Conseil d'Etat a statué sur les décrets visant à préciser la demande d'autorisation désormais nécessaire pour les familles françaises.  Et sa décision est, pour moi, ainsi que pour de nombreuses familles un choc. En effet, sans surprise, ils ont validé des décrets visant : à imposer le bac pour la personne en charge de l'instruction (y compris pour des petits de 3 ans),  ils ont confirmé les délais (dossiers entre le 1er mars et le 31 mai alors que bien des familles ont besoin de déscolariser entre décembre et février... ) Pour ce dernier point, il serait cependant envisagé un peu plus de souplesse pour les situations en cours d'année. confirmé le dossier conséquent à réaliser en amont  Mais ils ont ajouté une condition : “Pour la mise en oeuvre de ces dispositions [...] au vu de la situation de l’enfant, quels sont les avantages et les inconvénients pour lui de son instruction, d’une part dans un établissement ou école d’enseignement, d’autre