Accéder au contenu principal

La loi a changé, mais l'instruction en famille reste l'instruction en famille !

Régulièrement des erreurs paraissent ici et là. Article pour faire le point au 3 février 2023 avec 3 temps : - Les raisons du changement législatif - Les modalités des contrôles - L'organisation Les raisons du changement législatif Ce matin, j'ai pu lire que ce serait en raison de contrôles négatifs trop fréquents. C'est faux. Les rapports de la DGESCO ( ici et là ) ont toujours établi le contraire avec une quasi totalité de contrôles positifs ! Quand on connaît en plus les attentes pour les familles sans école, on ne peut que douter d'une telle raison. Ainsi, parmi les excès de zèle, la semaine dernière encore, une maman s'inquiétait tant l'inspecteur était allé chercher la "petite bête". La fillette avait réussi tous les exercices demandés, il a regardé le cahier et s'est focalisé sur un "b" écrit "l" en début d'année.. pour une enfant de CP ! Heureusement, la majorité des contrôles se passent bien et les personnes en cha

Charge mentale avec l'école à la maison et transformer l'expérience avec une idée créative !

Ce matin, j'ai été invitée sur France inter, merci d'avoir pensé à moi ! Cependant, une participation un peu frustrante pour moi car j'espérais partager beaucoup plus. Hier, j'avais pris des notes durant environ 2 heures afin de vous proposer différentes pistes. Nous étions un certain nombre d'intervenants, trois petites interventions pour moi, alors je choisis de vous proposer mes pistes au fil des jours (j'avais de toute façon prévu des coups de pouce en ce temps de confinement peu évident pour tous).

Aujourd'hui j'aimerais rebondir sur les propos de deux autres intervenantes :
  • une psychiatre, Aurélia Schneider
  • une enfant de 10 ans
 A propos de l'intervention du Dr Schneider, j'ai apprécié qu'elle nous conseille de "suivre le mouvement" pour mieux vivre cette situation. En effet, nous n'avons pas de prise sur ce qui se passe, le meilleur moyen de le gérer me semble donc aussi de rebondir au mieux.

Charge mentale : travailler et avoir ses enfants à la maison

En revanche, je ne suis absolument pas d'accord avec l'absence de charge mentale. 
D'une part, il ne faut pas oublier qu'un certain nombre de parents ne sont pas totalement disponibles. Ils doivent également travailler en télétravail et pour travailler à domicile depuis des années, c'est très loin d'être facile à mettre en place lorsqu'on a des enfants !
  • Conseil 1 : Définissez un espace et un temps (même s'il est mouvant) pour vous installer au moment du travail.
  • Conseil 2 : Essayez d'alterner avec votre conjoint (si vous vivez avec quelqu'un) les temps de travail et de présence auprès des enfants.
  • Conseil 3 : Si les enfants sont grands, vous pouvez leur expliquer que porte fermée = on ne vient pas vous déranger sauf urgence. Urgence éventuellement à définir ensemble car un jouet chapardé peut être une urgence pour un enfant ;)
  • Conseil 4 : Si vous êtes un parent solo et que vous avez un petit loulou, gardez-le près de vous, alternez les moments pour lui et les moments pour le travail. 
  • Conseil 5 : En particulier pour les petits, en autonomie, proposez-lui une petite vidéo (pas toute la journée bien sûr, mais une vidéo "sans risque" ne va pas avoir des incidences à long terme). Proposez-lui des petits jeux simples, éventuellement de la patouille-pâte à modeler (si c'est un enfant calme car sinon vous risquez d'avoir un PC ou une maison redécorée, tout dépend donc si cela vous gêne ou pas ;)). Vous pouvez également lui proposer des puzzles, des jeux de manipulation ou tout simplement le laisser jouer à côté de vous.
  •  Conseil 6 : Ne sous-estimez pas la force d'un regard, d'un sourire. S'il se sent aimé, s'il sent qu'il existe toujours pour vous, il aura plus de facilité à vous laisser travailler.
  • Conseil 7 : Si vraiment c'est compliqué, tâchez de profiter d'une sieste ou du moment où il est au lit.

Charge mentale et école à la maison

D'autre part, le docteur Schneider ne connait pas la réalité de l'instruction en famille, c'est pourquoi elle ne sait pas quelle charge mentale cela peut représenter.
Alors certes un parent sans école n'est pas tout à fait dans la même situation car il doit gérer différentes activités au quotidien y compris les activités qui ne sont pas au programme actuellement (sport collectif, cours de musique collectif, etc.). Il doit également subir la pression de l'entourage et plus certainement encore la pression des contrôles pédagogiques encore trop souvent injuste (si la plupart des contrôles se déroulent bien, ce n'est pas toujours le cas, certains abusant de leur autorité, par exemple : un parent avec un enfant de 6 ans peut se voir accuser que l'enfant ne sache pas lire ou bien un enfant de 5 ans subit des tests durant près d'une heure tandis qu'on reproche à un enfant de 3 ans de ne pas s'exprimer devant des inconnus).

Ici je présentais "7 astuces pour s'organiser lorsqu'on est une maman débordée".
, je précisais "Maman dévouée, pas maman corvée".
Sur mon site l'envie d'apprendre (lien), j'offre de  nombreux outils justement pour éviter cette surcharge mentale.

La situation actuelle, même s'il ne s'agit pas d'instruction en famille, présente tout de même certains points communs avec la nécessité de gérer l'instruction pendant ce temps particulier et la crainte que l'enfant perde ses acquis ou soit en retard.
Les parents doivent proposer des leçons à la maison choisies par les enseignants (différence avec l'instruction en famille car le parent choisit).
Tous les parents n'ont pas les mêmes connaissances ou compétences. On se doute que c'est bien plus facile pour un parent enseignant (en instruction en famille, on peut déléguer certains apprentissages et de toute façon on apprend/révise avec l'enfant).
Tous les enfants n'ont pas la même capacité de concentration et les mêmes facilités ou la même envie de faire les leçons. Ne les laissez pas seuls face à leurs leçons.
Encore plus compliqué lorsqu'enfant à besoins exceptionnels. 
C'est pour cela que lundi, je vous ai proposé un article "10 conseils pour bien commencer l'école à la maison".
Gérer les enfants en imposant des leçons et en vase clos ne sera pas toujours facile.
Donc SURTOUT ne vous mettez pas de pression à vous-même et vos enfants.
Ne proposez pas trop, profitez de ce temps en dehors du temps.
Vous pouvez consulter mes sites : celui-ci, Apprendre avec bonheur, Le Monde de Mei et Noé et L'envie d'apprendre. J'y partage de nombreuses pistes et idées.
Prenez le temps de vous découvrir ou redécouvrir en famille.
De mon côté, je continuerai de vous proposer des pistes pour vous aider à vivre au mieux cette situation.

Un univers de science fiction

Une petite fille est également intervenue ce matin. Elle était touchante et j'ai envie de rebondir sur ses propos "on a l'impression d'être dans un univers de science-fiction".
Et bien je vous propose de rebondir sur ce sentiment !
Invitez les enfants à imaginer une histoire sur cet univers, cela les aidera à exprimer ce qu'ils ressentent et à créer à partir de cette sensation.
La création peut être orale, écrite, dessinée ou même filmée !
Et si vous vous filmez et que vous souhaitez m'envoyer la vidéo, je la relaierai avec plaisir.

Transformons cette expérience peu évidente en une aventure hors du temps et même de l'espace!

 
Vous cherchez des outils sur l'instruction en famille, cliquez ici pour télécharger gratuitement votre livret "10 clés pour réussir son instruction en famille", pour découvrir mes autres outils gratuits et mes supports pédagogiques
Découvrez les nouveaux billets en vous inscrivant à la newsletter située en haut à droite du blog : clic sur "S'inscrire".

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Instruction en famille / Ecole à la maison soumise à autorisation à compter de septembre 2022

Jusqu'à la fin de l'année scolaire 2021/22, l'instruction en famille est libre. Il suffit de réaliser plusieurs déclarations. Formalités à r etrouver ici . A compter de l'année scolaire 2022/23, l'instruction en famille sera soumise à autorisation et c'est dès à présent qu'il faut y penser ! Rappel : Instruction entre 3 et 16 ans "L'instruction est obligatoire pour chaque enfant dès l'âge de trois ans et jusqu'à l'âge de seize ans ." Article L.131-1 du code de l'éducation 8 situations : maladie de l'enfant empêchant la scolarisation handicap empêchant la scolarisation pratique sportive ou artistique intensive itinérance des personnes responsables éloignement géographique de tout établissement scolaire public  situation propre à l'enfant motivant le projet éducatif harcèlement scolaire enfants sans école en 2021/22 avec rapport positif Pour TOUS : Demande d'autorisation au directeur d'académie du département d

CNED réglementé

Les cours par correspondance du CNED peuvent être "libres" ou "réglementés". Contenu des cours Libres ou réglementés, les cours sont identiques. En version libre, on peut opter pour des cours à la carte (seulement certaines matières). Pour le CNED réglementé, l'ensemble des matières est suivi, un minimum de devoirs est imposé afin de valider l'année scolaire. CNED réglementé : Enfants scolarisés et non instruits en famille Dans la version libre, les inscrits sont considérés comme instruits en famille tandis que les enfants du CNED réglementé sont considérés comme scolarisés . Il est possible de bénéficier de l 'allocation de rentrée scolaire , ce n'est pas le cas pour le CNED libre. Des bulletins de notes sont délivrés et un conseil de classe valide le passage dans la classe supérieure des inscrits au CNED réglementé. Selon le ministère, environ 15 000 enfants de 6 à 16 ans (âge instruction obligatoire) étaient concernés en 2014/201

Décision Conseil d'Etat sur l'instruction en famille

Le 13 décembre 2022, le Conseil d'Etat a statué sur les décrets visant à préciser la demande d'autorisation désormais nécessaire pour les familles françaises.  Et sa décision est, pour moi, ainsi que pour de nombreuses familles un choc. En effet, sans surprise, ils ont validé des décrets visant : à imposer le bac pour la personne en charge de l'instruction (y compris pour des petits de 3 ans),  ils ont confirmé les délais (dossiers entre le 1er mars et le 31 mai alors que bien des familles ont besoin de déscolariser entre décembre et février... ) Pour ce dernier point, il serait cependant envisagé un peu plus de souplesse pour les situations en cours d'année. confirmé le dossier conséquent à réaliser en amont  Mais ils ont ajouté une condition : “Pour la mise en oeuvre de ces dispositions [...] au vu de la situation de l’enfant, quels sont les avantages et les inconvénients pour lui de son instruction, d’une part dans un établissement ou école d’enseignement, d’autre