Accéder au contenu principal

La loi a changé, mais l'instruction en famille reste l'instruction en famille !

Régulièrement des erreurs paraissent ici et là. Article pour faire le point au 3 février 2023 avec 3 temps : - Les raisons du changement législatif - Les modalités des contrôles - L'organisation Les raisons du changement législatif Ce matin, j'ai pu lire que ce serait en raison de contrôles négatifs trop fréquents. C'est faux. Les rapports de la DGESCO ( ici et là ) ont toujours établi le contraire avec une quasi totalité de contrôles positifs ! Quand on connaît en plus les attentes pour les familles sans école, on ne peut que douter d'une telle raison. Ainsi, parmi les excès de zèle, la semaine dernière encore, une maman s'inquiétait tant l'inspecteur était allé chercher la "petite bête". La fillette avait réussi tous les exercices demandés, il a regardé le cahier et s'est focalisé sur un "b" écrit "l" en début d'année.. pour une enfant de CP ! Heureusement, la majorité des contrôles se passent bien et les personnes en cha

L'heure du choix et des déclarations

 La rentrée est déjà là pour certains d'entre vous, très proche pour d'autres, c'est donc l'heure des déclarations en France. 

Quel choix faire ? Est-ce facile ? 

Si devant nous des petits panneaux rouge et vert nous indiquaient le bon choix, ce serait autrement plus facile, mais sans doute aussi plus ennuyeux et moins actif !

Actif ? Et bien justement tout est là.

Durant mes vacances, j'ai lu plusieurs ouvrages dont "Imparfaits, libres et heureux" de Christophe André, un ouvrage sur l'estime de soi. Un excellent exemple nous est offert, celui d'un homme donnant le sentiment de pouvoir être heureux quasiment en toutes circonstances. Pourquoi ? Parce qu'il estime qu'un choix est évident et, dans ce cas, aucune question à se poser ; ou bien il ne l'est pas et, dans ce second cas, croire qu'il y a vraiment un bon choix est un mythe. Choisissons et agissons. Ne regardons pas en arrière, ne regrettons pas : nul ne peut savoir ce qui se serait passé avec un choix différent. Quel que soit notre choix, il y a toujours des points positifs et des points négatifs. Avançons.

Votre choix vous semble moins valable que le choix d'untel ? Pourquoi ? Choisir, c'est avoir des raisons personnelles. Les vôtres sont valables. Osez croire en vous.

Vous optez pour l'instruction à domicile ? 

Attention, une fois encore, l'instruction à domicile n'est pas l'instruction imposée à la maison avec suivi école. Vous ne pouvez pas choisir d'aller et venir entre école et maison, jour après jour. Vous avez plus de liberté de manoeuvre, mais aussi des obligations légales.

  • Option 1 : le CNED réglementé qui s'obtient uniquement avec autorisation du directeur d'académie. Article à lire ici afin d'en savoir plus. En ce contexte de pandémie, possible de le demander pour raison de fragilité importante si rentrée scolaire. 

Si vous l'avez obtenu, aucune déclaration à réaliser.

Si votre dossier est en cours d'instruction, possible d'attendre quelques jours que cette réponse arrive. En cas de doute, contactez votre académie. 

  • Option 2 : Cours par correspondance

Liste et quelques retours là

En principe, le cours par correspondance envoie les courriers obligatoires. Attention, d'une part, c'est de moins en moins vrai ; d'autre part, tous les cours par correspondance ne sont pas reconnus de la même façon. Certains donnent ainsi droit à l'allocation de rentrée scolaire quand d'autres n'y donnent pas droit.

Vérifiez que votre cours procède aux déclarations. Si non, il faut déclarer ! Si vous voulez, au moment des déclarations, vous pouvez ajouter un mot précisant que vous utilisez un cours par correspondance X.

  • Option 3 : Instruction en famille

Plusieurs visages de l'instruction en famille ici. 

Si votre enfant est né entre 2004 (sauf s'il a déjà 16 ans) et 2017, vous devez déclarer l'instruction en famille. Possible d'envoyer jusqu'à la semaine de la rentrée.

- un courrier à la mairie

- un courrier à l'inspection académique

- si votre enfant est encore inscrit dans une école, aucune obligation légale d'avertir l'école, mais je vous le conseille très vivement.

- vous devez également aviser votre CAF de ce changement de situation : vous n'aurez alors pas droit à l'allocation de rentrée scolaire, mais continuerez de bénéficier des allocations familiales.

Sur mon site pro, je vous propose ici, des courriers type à télécharger et imprimer gratuitement (versions PDF et Word).

N'hésitez pas à fouiller, vous y découvrirez une foule d'informations et d'outils utiles dont un kit complet (ici) avec tous les textes de loi (il y aura une enquête de la mairie visant à connaitre vos choix et s'assurer qu'il y a instruction et un contrôle pédagogique), les grilles de compétences par cycle et 10 clés pour une instruction en famille réussie (là).

Vous y découvrirez également des outils, des programmes et abonnements alternatifs particulièrement riches, complets et ludiques. Ces outils sont largement appréciés des familles, des professionnels et des inspections académiques. Nous y suivons le programme pour la maternelle et le cycle 2 (allant même au-delà) et le programme de maths et français pour le cycle 3 (également apprentissages en histoire, géographie, sciences pour une culture épanouissante). En cours de construction, un abonnement pour le cycle 4 (qui sera toutefois moins complet). Tarif privilégié pendant le mois d'août et moins 50 % sur ce tarif si autre abonnement ou programme en plus !  Abonnements et programmes ici.

 
Vous cherchez des outils sur l'instruction en famille, cliquez ici pour télécharger gratuitement votre livret "10 clés pour réussir son instruction en famille", pour découvrir mes autres outils gratuits et mes supports pédagogiques
Découvrez les nouveaux billets en vous inscrivant à la newsletter située en haut à droite du blog : clic sur "S'inscrire".

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Instruction en famille / Ecole à la maison soumise à autorisation à compter de septembre 2022

Jusqu'à la fin de l'année scolaire 2021/22, l'instruction en famille est libre. Il suffit de réaliser plusieurs déclarations. Formalités à r etrouver ici . A compter de l'année scolaire 2022/23, l'instruction en famille sera soumise à autorisation et c'est dès à présent qu'il faut y penser ! Rappel : Instruction entre 3 et 16 ans "L'instruction est obligatoire pour chaque enfant dès l'âge de trois ans et jusqu'à l'âge de seize ans ." Article L.131-1 du code de l'éducation 8 situations : maladie de l'enfant empêchant la scolarisation handicap empêchant la scolarisation pratique sportive ou artistique intensive itinérance des personnes responsables éloignement géographique de tout établissement scolaire public  situation propre à l'enfant motivant le projet éducatif harcèlement scolaire enfants sans école en 2021/22 avec rapport positif Pour TOUS : Demande d'autorisation au directeur d'académie du département d

CNED réglementé

Les cours par correspondance du CNED peuvent être "libres" ou "réglementés". Contenu des cours Libres ou réglementés, les cours sont identiques. En version libre, on peut opter pour des cours à la carte (seulement certaines matières). Pour le CNED réglementé, l'ensemble des matières est suivi, un minimum de devoirs est imposé afin de valider l'année scolaire. CNED réglementé : Enfants scolarisés et non instruits en famille Dans la version libre, les inscrits sont considérés comme instruits en famille tandis que les enfants du CNED réglementé sont considérés comme scolarisés . Il est possible de bénéficier de l 'allocation de rentrée scolaire , ce n'est pas le cas pour le CNED libre. Des bulletins de notes sont délivrés et un conseil de classe valide le passage dans la classe supérieure des inscrits au CNED réglementé. Selon le ministère, environ 15 000 enfants de 6 à 16 ans (âge instruction obligatoire) étaient concernés en 2014/201

Décision Conseil d'Etat sur l'instruction en famille

Le 13 décembre 2022, le Conseil d'Etat a statué sur les décrets visant à préciser la demande d'autorisation désormais nécessaire pour les familles françaises.  Et sa décision est, pour moi, ainsi que pour de nombreuses familles un choc. En effet, sans surprise, ils ont validé des décrets visant : à imposer le bac pour la personne en charge de l'instruction (y compris pour des petits de 3 ans),  ils ont confirmé les délais (dossiers entre le 1er mars et le 31 mai alors que bien des familles ont besoin de déscolariser entre décembre et février... ) Pour ce dernier point, il serait cependant envisagé un peu plus de souplesse pour les situations en cours d'année. confirmé le dossier conséquent à réaliser en amont  Mais ils ont ajouté une condition : “Pour la mise en oeuvre de ces dispositions [...] au vu de la situation de l’enfant, quels sont les avantages et les inconvénients pour lui de son instruction, d’une part dans un établissement ou école d’enseignement, d’autre