Accéder au contenu principal

La loi a changé, mais l'instruction en famille reste l'instruction en famille !

Régulièrement des erreurs paraissent ici et là. Article pour faire le point au 3 février 2023 avec 3 temps : - Les raisons du changement législatif - Les modalités des contrôles - L'organisation Les raisons du changement législatif Ce matin, j'ai pu lire que ce serait en raison de contrôles négatifs trop fréquents. C'est faux. Les rapports de la DGESCO ( ici et là ) ont toujours établi le contraire avec une quasi totalité de contrôles positifs ! Quand on connaît en plus les attentes pour les familles sans école, on ne peut que douter d'une telle raison. Ainsi, parmi les excès de zèle, la semaine dernière encore, une maman s'inquiétait tant l'inspecteur était allé chercher la "petite bête". La fillette avait réussi tous les exercices demandés, il a regardé le cahier et s'est focalisé sur un "b" écrit "l" en début d'année.. pour une enfant de CP ! Heureusement, la majorité des contrôles se passent bien et les personnes en cha

Rapport d'Eurydice sur l'école à la maison en Europe : Législation

 Analyse du rapport Eurydice d'octobre 2018 (agence exécutive "Education, Audiovisuel et culture")

En lien avec ce rapport, quelques modifications dans l'article en fonction des informations dont je dispose et des contradictions du document (exemple de la Grèce).

Précisions : la France et la Hongrie font figure d'exception avec une instruction obligatoire dès 3 ans, voire dès 2 ans 8 mois pour les plus jeunes (rentrée en septembre l'année des 3 ans)

Interdit uniquement en Bosnie-Herzégovine (6-16 ans) et ancienne République yougoslave de Macédoine (6-18 ans).

Instruction en famille autorisée pour des raisons exceptionnelles (santé essentiellement) :  

  • Albanie (6-16 ans)
  • Allemagne (6 à 15/16 ans)
  • Croatie (ajout de troubles moteurs)(7-15 ans) 
  • Chypre (enseignement spécialisé sur autorisation) (4 ans 8 mois-15 ans)
  • Espagne (6-16 ans) , cependant a priori possible en Catalogne : clic ici
  • Grèce (4-15 ans)
  • Lituanie (maladie, besoins éducatifs particuliers)(6-16 ans)
  • Malte (5-16 ans)
  • Pays-Bas (autorisation à demander si parents opposés à la "vision philosophique de l'école de leur région") (5-18 ans) 
  • Roumanie (6-17 ans)
  • Suède (circonstances exceptionnelles)(6-16 ans),  
  • Turquie (6-18 ans).

Instruction en famille autorisée

  • Aucune déclaration, aucune autorisation à demander :
Royaume-Uni : 5-16 ans en Angleterre, Ecosse et Pays de Galles; 4-16 ans en Irlande du Nord
  • Déclarations :   
Belgique (communauté française 6/18 ans, communautés flamande et germanique: 5/18 ans, 
Danemark (6-16 ans), 
France (entre 2 ans et 8 mois et 3 ans jusqu'à 16 ans), 
Slovénie (6-15 ans), 
Serbie (à la fin de l'année scolaire, décision à indiquer pour ce pays) (5 ans 1/2-14 ans 1/2)
  • Autorisation à demander aux plus hautes autorités en : 
Autriche (5-15 ans)
Bulgarie (5-16 ans)
Irlande (6-16 ans)
Suisse  (6-16 ans)
Liechtenstein (6-15 ans)
  • Demande auprès des autorités locales ou écoles
Estonie (7-16 ans)
Finlande (6-16 ans)
Hongrie (3-16 ans)
Islande (6-16 ans)
Italie (6-16 ans)
Lettonie (6-16 ans)
Luxembourg (4-16 ans) - article blog ici
Monténégro (6-15 ans)
Norvège (6-16 ans)
Pologne (6-15 ans)
Portugal (6-18 ans)
République tchèque (5-15 ans)
Slovaquie (6-16 ans)

Niveau minimal d'études ou Titre d'enseignant 

Si autorisation pour des circonstances exceptionnelles (sauf Suède et Pays-Bas)  : les enseignants doivent être qualifiés.

Si autorisation à la demande, pas de niveau de qualification sauf : 

- Liechtenstein, Slovaquie, Suisse : enseignant qualifié

- République tchèque : personne en charge de l'instruction minimum enseignement supérieur pour le niveau primaire, licence pour la suite de l'instruction

- Italie : compétences techniques et capacités financières

- Norvège : qualifications suffisantes

Evaluation des résultats

Partout sauf Pays-Bas et Royaume-Uni

Précisions pour certains pays

Simplification (plus d'informations dans le rapport et en cliquant ici) :

  • Autriche

Demande possible uniquement avant la rentrée + examens annuels

Communauté française :  Contrôle niveau instruction à 8 et 10 ans au moins

Communauté flamande :  Précisions sur les activités en lien avec l'instruction au moment de la déclaration

  • Bulgarie :

Possible pour raisons de santé, "élèves aux talents exceptionnels", demande de l'enfant ou du parent  + examens pour la poursuite de l'instruction en famille

  • Danemark

Déclaraction à l'autorité locale ou municipalité. Epreuve pouvant être demandée chaque année. Certaines municipalités proposent des manuels.

  • Estonie

Demande des parents + recommandation d'une équipe consultative externe- Programme conçu avec l'école- Evaluation au moins une fois par semestre

  • Finlande

Cours obligatoires

  • Hongrie

Principal de l'école accepte ou refuse demande des parents. Examens annuels. Seul pays avec la France à imposer une instrution dès 3 ans. En 2019, durcissement de la loi car trop de parents retiraient leur enfant de l'école en raison d'une idéologie politique forte à l'école.

  • Irlande

Approche choisie par le parent. Un évaluateur de l'agence pour l'enfant et la famille évalue si l'instruction est suffisante. Tout d'abord discussion avec le parent. Si doute sur l'instruction, évaluation plus poussée, inspection du matériel et discussion avec l'enfant et éventuellement tests.

  • Islande

Autorisation à demander. Examens en 4e, 7e et 9e année+ évaluations régulières. Les parents ou personnes en charge de l'instruction doivent avoir au moins une licence.

  • Italie

Déclaration pour demander autorisation car il faut prouver les "compétences techniques" et les "capacités financières". + examen chaque année

Groupes : https://edupar.org/ et  https://www.controscuola.it/

  • Lettonie

Examens demandés par l'école pour valider et passer à un niveau supérieur. Possible si "difficultés à communiquer avec les camarades de classe", problème de santé ou école pas en mesure de "garantir les conditions d'apprentissage particulières nécessaires".

  • Liechtenstein

Demande d'autorisation. Limité en principe à un an.  Personne en charge de l'instruction doit posséder un titre d'études pédagogiques ou équivalent. Programme imposé.

  • Monténégro 

Circonstances exceptionnelles- Evaluations

  • Norvège

Les parents doivent avoir les "qualifications nécessaires" + programme imposé + évaluations

  • Pologne

Demande des parents+ avis centre de conseil et d'orientation + accord de l'école + examens annuels + possibilité de l'enfant de participer à certains cours

  • Portugal 

Accord entre l'école et les parents- Evaluation de l'instruction

  • République tchèque
Autorisation à demander à l'école. Examen chaque semestre. Niveau diplôme secondaire (bac +) pour l'enseignant) 
  • Royaume-Uni : Angleterre, Pays de Galles, Irlande du Nord, Ecosse
Grande liberté d'instruction 
Particularité pour l'Ecosse : si enfant scolarisé, demande aux autorités pour le retirer. Cependant aucun refus possible sans raison valable. 
  • Serbie
Inscription avant la fin de l'année scolaire + examens finaux + qualification des personnes en charge de l'instruction
  • Slovénie
Déclaration + évaluation annuelle
  • Slovaquie 
Enseignant qualifié + épreuves
  • Suisse
Législation différente selon les cantons, demande d'autorisation- Plus d'informations ici

Pour retrouver le rapport complet, cliquez ici.

 

Merci d'avoir lu cet article et à bientôt !
Cliquez ici pour télécharger gratuitement votre livret "10 clés pour réussir son instruction en famille"
Découvrez les nouveaux billets en vous inscrivant à la newsletter située en haut à droite du blog : clic sur "S'inscrire".

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Instruction en famille / Ecole à la maison soumise à autorisation à compter de septembre 2022

Jusqu'à la fin de l'année scolaire 2021/22, l'instruction en famille est libre. Il suffit de réaliser plusieurs déclarations. Formalités à r etrouver ici . A compter de l'année scolaire 2022/23, l'instruction en famille sera soumise à autorisation et c'est dès à présent qu'il faut y penser ! Rappel : Instruction entre 3 et 16 ans "L'instruction est obligatoire pour chaque enfant dès l'âge de trois ans et jusqu'à l'âge de seize ans ." Article L.131-1 du code de l'éducation 8 situations : maladie de l'enfant empêchant la scolarisation handicap empêchant la scolarisation pratique sportive ou artistique intensive itinérance des personnes responsables éloignement géographique de tout établissement scolaire public  situation propre à l'enfant motivant le projet éducatif harcèlement scolaire enfants sans école en 2021/22 avec rapport positif Pour TOUS : Demande d'autorisation au directeur d'académie du département d

CNED réglementé

Les cours par correspondance du CNED peuvent être "libres" ou "réglementés". Contenu des cours Libres ou réglementés, les cours sont identiques. En version libre, on peut opter pour des cours à la carte (seulement certaines matières). Pour le CNED réglementé, l'ensemble des matières est suivi, un minimum de devoirs est imposé afin de valider l'année scolaire. CNED réglementé : Enfants scolarisés et non instruits en famille Dans la version libre, les inscrits sont considérés comme instruits en famille tandis que les enfants du CNED réglementé sont considérés comme scolarisés . Il est possible de bénéficier de l 'allocation de rentrée scolaire , ce n'est pas le cas pour le CNED libre. Des bulletins de notes sont délivrés et un conseil de classe valide le passage dans la classe supérieure des inscrits au CNED réglementé. Selon le ministère, environ 15 000 enfants de 6 à 16 ans (âge instruction obligatoire) étaient concernés en 2014/201

Décision Conseil d'Etat sur l'instruction en famille

Le 13 décembre 2022, le Conseil d'Etat a statué sur les décrets visant à préciser la demande d'autorisation désormais nécessaire pour les familles françaises.  Et sa décision est, pour moi, ainsi que pour de nombreuses familles un choc. En effet, sans surprise, ils ont validé des décrets visant : à imposer le bac pour la personne en charge de l'instruction (y compris pour des petits de 3 ans),  ils ont confirmé les délais (dossiers entre le 1er mars et le 31 mai alors que bien des familles ont besoin de déscolariser entre décembre et février... ) Pour ce dernier point, il serait cependant envisagé un peu plus de souplesse pour les situations en cours d'année. confirmé le dossier conséquent à réaliser en amont  Mais ils ont ajouté une condition : “Pour la mise en oeuvre de ces dispositions [...] au vu de la situation de l’enfant, quels sont les avantages et les inconvénients pour lui de son instruction, d’une part dans un établissement ou école d’enseignement, d’autre